Bienvenue sur le site de Beauvoisin.     Accueil du public à la Mairie : lundi de 10h à 12h et de 14h à 16h30, mercredi de 12h30 à 16h30. Tél : 04 75 28 02 71. Mail (mairiebeauvoisin@gmail.com).

Edito

Le Mot du Maire

Point au 25 novembre

Informations Coronavirus : point de situation

Dose de rappel

Le rappel vaccinal sera ouvert à toutes les personnes de 18 ans et plus dès cinq mois après la dernière injection ou la dernière infection à la Covid-19, à compter du samedi 27 novembre 2021.

« Pass sanitaire »

À compter du 15 décembre 2021, le « pass sanitaire » des plus de 65 ans ne sera plus actif si le rappel n’a pas été fait dans un délai de 7 mois à compter de la dernière injection ou de la dernière infection. À compter du 15 janvier, cette règle sera étendue à l’ensemble des Français âgés de plus de 18 ans

À compter du lundi 29 novembre 2021, seuls les tests PCR et antigéniques datant de moins de 24 heures seront des preuves constitutives du « pass sanitaire ».

Gestes barrières

Le port du masque sera de nouveau obligatoire dans les lieux publics clos, y compris ceux soumis au « pass sanitaire » à compter du vendredi 26 novembre. Par ailleurs, les préfets seront habilités à rendre obligatoire le port du masque en extérieur.

L’aération fréquente des lieux clos est plus que jamais nécessaire. Il est recommandé d’aérer chaque pièce 10 minutes toutes les heures.

Éducation

Dans les écoles primaires uniquement : lorsqu’un élève sera positif dans une classe, tous les élèves de la classe devront se faire tester dans les 24h. Les élèves positifs devront s’isoler ; les élèves négatifs pourront revenir en classe.  Les modalités de dépistage seront précisées ultérieurement.

Les actions sur la commune : Aménagement logement, mairie Les chargés de mission du CAUE ont  analysé et compilé tous les résultats recueillis lors des ateliers participatifs tenus le 25 octobre dernier. Le résultat de ce travail sera présenté au Conseil municipal de lundi 29 novembre.  

Vue extérieure

Porte église : La nouvelle porte est mise en place depuis fin de la semaine dernière, magnifique !

Vue de l’intérieur

Aménagement parking hameau « Jonchiers » :  en cours, certains éléments de la glissière de sécurité, particulièrement dégradés, ont été changés. Cet aménagement va se poursuivre l’année prochaine par le changement intégral de cette glissière (à traiter avec la DDE) et par le marquage des places de parking (possibilité d’obtention de subventions départementales).

Voierie communale : tous les dossiers de demandes de subventions délibérés lors du Conseil municipal du mois d’octobre ont été déposés sur les plateformes dédiées (Département, Région..).

Point au 11 Octobre

L’automne est désormais là avec son instabilité météorologique. Les périodes ensoleillées et celles des fortes précipitations orageuses alternent avec, malheureusement, d’importants dégâts.  Chacun garde en mémoire le tout dernier épisode survenu le dimanche 26 septembre à Beauvoisin, avec une rupture d’approvisionnement électrique, privant quelques habitations de courant et provoquant l’arrêt de la pompe assurant l’alimentation du réservoir d’eau de la commune. Grâce à la réactivité de la MAIRIE, ENEDIS et l’entreprise SAUR, le courant et la distribution de l’eau aux robinets de chacun, ont été rétablis le lendemain en fin d’après-midi.

Avec la SAUR, nous avons également mis en place une opération de solidarité : packs d’eau distribués à tous les résidents qui en avaient besoin.

 Être utile au quotidien, être acteurs de la démocratie de proximité, constitue le socle de nos engagements d’élus. Être élu, c’est aussi  œuvrer pour appliquer le programme établi avec les citoyens,

C’est agir au sein des commissions, moyens mis en place par l’équipe issue des élections municipales du 15 mars 2020 pour répondre à l’exigence démocratique de participation citoyenne.

En cette période de rentrée, il nous apparaît utile de rappeler ces éléments tant il s’écrit ou s’expriment des propos plus ou moins fantaisistes.

Dans le journal du 3ème trimestre, nous évoquions des dossiers mis en chantier par l’équipe municipale. Pour un certain nombre d’entre eux, plusieurs éléments ont évolué : 

  • L’aménagement centre village (logement communal, rénovation Mairie, développement activités…)

Le 23 septembre, nous avons rencontré le représentant du CAUE (Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement de la Drôme). Cet entretien était destiné à échanger sur une méthodologie de travail pour la mise en œuvre de notre projet. La démarche retenue est la suivante :

Mise en place d’ateliers participatifs avec l’ensemble des commissions extra-municipales à l’exception, pour le moment, de la commission Finances & Budget, non concernée à ce stade d’avancement du projet.

Pour l’élaboration de cette ambition villageoise, chacune des parties à un rôle  différent :

  • Celui tenu par le CAUE, partenaire neutre missionné par la collectivité, chargé de l’animation participative, de la compilation des résultats, de la présentation au Conseil.
  • Celui exercé par les élus pour la définition des attentes et les prises de décisions qui intégreront les contraintes financières et techniques.

La date retenue pour la réunion des différentes commissions avec le CAUE est le lundi 25 octobre à 18 heures à l’Espace Borel.

  • Porte Église : D’après l’artisan chargé du remplacement de la porte de notre église, la pose de la porte neuve est prévue entre la fin du mois d’octobre et la mi-novembre. 
  • Aménagement carrière « Les Granges », broyage, compostage, encombrants.

La commission Cadre de Vie & Vie Locale s’est réunie le 23 septembre avec des propositions concrètes présentées lors du Conseil municipal du 27 septembre (voir onglet comptes rendus de commissions).

 

Point au 10 septembre

La rentrée des classes marque la fin des vacances dites d’été. La Mairie a repris ses activités depuis le 9 août et se prépare à reprendre l’ensemble des travaux débutés durant ces derniers mois. 

Une réunion de la commission Culture et Animations s’est d’ores et déjà réunie le 24 Août dernier pour définir le programme culturel du dernier trimestre de l’année. Dans les différentes pages de ce site, vous pourrez prendre connaissances des différentes festivités prévues. 

Les réunions des différentes commissions vont elles aussi progressivement reprendre (Cadre de vie & Vie Locale, Urbanisme, Agriculture…..). Vous retrouverez également dans les différentes pages de ce site, les informations utiles. 

Le conseil municipal va lui aussi se réunir avant la fin du mois de septembre. Il sera l’occasion de faire le point sur l’ensemble des projets sur lesquels nous travaillons  ainsi que sur l’ensemble des engagements déjà pris : porte église, aménagement carrière “les Granges”, rencontre avec le CAUE, les travaux sur les chemins…. Comme d’habitude, à suivre sur ce site.

Point au 8 Juillet

Entre le 19 juillet et le 6 août, les portes de la mairie resteront closes en raison des vacances d’été. Ce moment était attendu dans un contexte délicat marqué d’une part, par les contraintes sanitaires dues au Covid-19 et par d’autre part, une activité communale soutenue et accrue à cause de la préparation des deux élections nationales du mois de juin.

Depuis le 30 juin, les restrictions sanitaires ont été levées dans presque tout le pays. « Presque », parce que, les préfets ont la possibilité de maintenir certaines restrictions dans leur département quand les conditions locales l’exigent. La prudence reste de mise dans la mesure ou une inquiétude s’exprime avec la progression constatée du variant Delta.

Dans le précédent journal, nous évoquions plusieurs dossiers mis en chantier par l’équipe municipale : 

* Esthétique et sécurisation des lignes électriques et téléphoniques (Maîtrise d’ouvrage et maîtrise d’œuvre, par délégation, assurées par le SDED – Service Public des Energies dans la Drôme.

Cette action concerne l’ensemble du secteur Mairie et hameau « Les Granges ». Le Conseil municipal du 25 juin, a décidé à l’unanimité de concrétiser cette opération de la manière suivante :

Pour bénéficier du maximum de subventions, découpage des chantiers en trois tranches avec une date prévisionnelle de début des travaux planifiée en juin 2022, enchainement des 2 autres tranches en 2023.

Les financements ont été répartis en 3 exercices : 2022-2023 & 2024. 

Total de l’opération : 459 300,82 €

Financement SDED : 343 165,63 € (74,71%)

 Financement Budget communal : 116 135,19 € (25,29%)

 * L’aménagement secteur Mairie – Église (logement communal et rénovation Mairie)

Le conseil municipal du 11 mai a décidé à l’unanimité des suffrages exprimés

(1 abstention) l’adhésion au CAUE-26 (Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement de la Drôme) et la signature d’une convention.  La signature de cette convention permet à la collectivité d’être aidée par un organisme public compétent sur divers domaines dont l’aménagement urbain des villages.

Nous avons prévu de travailler sur ce dossier avec les commissions à partir de la rentrée de septembre.

* Le volet agricole avec l’installation de jeunes paysans en vue de développer une production maraîchère en AMAP (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne).

Sur ce domaine, plusieurs discussions sont engagées avec les propriétaires de foncier agricole. Dès la rentrée de septembre, nous en reparlerons au sein de la commission concernée.

Bel été à toutes et tous.  

Point au 16 juin

L’étau se desserre

Près de huit mois après le rétablissement des mesures de restrictions de déplacement nocturne en France métropolitaine face à l’épidémie de Covid-19, Jean Castex a annoncé la fin prochaine du couvre-feu à 23h, qui “cessera de s’appliquer” à compter de dimanche 20 juin. Lors d’une allocution prononcée mercredi 16 juin à la sortie d’un Conseil de défense et de sécurité nationale, le Premier ministre a également annoncé la fin de l’obligation générale du port du masque en extérieur, dès jeudi 17 juin.

“Nous allons lever l’obligation générale du port du masque en extérieur, sans délai. Le port du masque à l’extérieur ne sera plus obligatoire dès demain, sauf circonstances particulières”, a déclaré le chef du gouvernement, précisant que les arrêtés préfectoraux seront “adaptés”.

Point au 17 Mai

19 mai, première grande étape de la réouverture des activités sociales, avec notamment celle des bars et restaurants, des cinémas et des théâtres…. Dans un dossier de presse, publié jeudi 12 mai, le gouvernement donne un certain nombre de précisions, notamment sur le pass sanitaire.

Dans les ERP (établissements recevant du public) de type salles des fêtes, salles de conférence ou de réunion, l’ouverture sera possible dans un premier temps avec 35 % de l’effectif maximum autorisé. Au 9 juin, la jauge passera à 65 %.  

Les réunions électorales à nouveau autorisées

Le ministère de l’Intérieur a confirmé que oui, les règles s’appliquant aux ERP de type L sont valables pour les réunions électorales. Les salles de conférence, salles de réunion, salles associatives et de quartier, les salles de spectacles et autres salles polyvalentes vont donc pouvoir être utilisées de nouveau pour accueillir des réunions de campagne, dans le respect des consignes sanitaires bien sûr, selon les jauges énoncées ci-dessus.

Pass sanitaire

Celui-ci pourra prendre trois formes différentes : soit un certificat de vaccination, soit un test antigénique négatif de moins de 48 h, soit la preuve que l’on a été infecté par le covid-19, c’est-à-dire « le résultat d’un test RT-PCR ou antigénique positif (…) datant d’au moins 15 jours et de moins de six mois ». 
Attention, la vaccination doit être complète pour être valable au titre du pass sanitaire. Autrement dit, le pass ne sera valable que « deux semaines après la 2e injection » pour les vaccins Pfizer, Moderna et AstraZeneca et quatre semaines après l’injection unique de Johnson & Johnson.

La Culture

Nous sommes pour notre part ravis de ces perspectives qui annoncent des retrouvailles tant attendues. Pouvoir enfin se retrouver autour d’un verre ou d’un repas en terrasse, pouvoir retourner au cinéma, au théâtre, au concert…. Tous ces moments de vie qui sont aussi des temps de partage et de liens sociaux nous ont fait cruellement défaut depuis plus d’un an maintenant. Certes la prudence va rester de mise quelques temps mais nous savourons ces plaisirs retrouvés.

8 MAI 

8 mai 2021, Beauvoisin se souvient du 8 mai 1945 

“Il est tard, levez-vous. Dans la rue, un refrain vous appelle et vous dit 

« Voici la vie réelle ».

On a mis le couvert. Mangez à votre faim

Puis remettez le mord au cheval qu’on attelle.

Pourtant, pensez à ceux qui sont muets et sourds

Car ils sont morts, assassinés, au petit jour”. ….. lire la suite

Point au 30 Avril

Dans 20 jours, la réouverture générale

Les dates précises de la levée progressive des restrictions sont maintenant connues : Emmanuel Macron a dévoilé hier son plan en quatre étapes, qui s’étalera entre le 3 mai et 30 juin. Contrairement à ce qui était annoncé il y a quelques semaines, ce plan n’est pas « territorialisé ».

« Les mesures seront nationales », a clairement annoncé le chef de l’État dans l’interview qu’il a accordée à la presse régionale. Sauf reprise très vive de l’épidémie dans tel ou tel département, les mesures annoncées hier soir devraient donc être uniformément appliquées sur tout le territoire. 

3 mai : fin des attestations en journée

La première étape débutera dès lundi prochain, avec la réouverture, prévue depuis longtemps, des collèges et lycées (avec une demi-jauge dans les lycées et en 4e et 3e dans une dizaine de départements). En dehors des établissements scolaires, aucune réouverture de commerces, lieux culturels, etc., n’est prévue. En revanche, la barrière des 10 km sera levée et les déplacements seront à nouveau libres en journée, y compris d’une région à l’autre. Ce sera donc la fin des attestations, mais en journée seulement, puisque le couvre-feu est maintenu à 19 h. 

19 mai : la grande réouverture !

C’est quinze jours plus tard, le mercredi 19 mai, qu’arrivera le jour tant attendu, avec toute une batterie de réouvertures : d’une part, le couvre-feu sera décalé à 21 heures ; d’autre part, les commerces, lieux culturels, stades et terrasses pourront de nouveau accueillir du public. 
Il faudra attendre un peu pour connaître tous les détails de cette étape : par exemple, si la communication de l’Élysée précise que « les commerces » rouvriront le 19 mai, elle ne dit pas si ce sont tous les commerces – en particulier, les grands centres commerciaux – qui seront concernés. 
Les choses sont un peu plus précises en revanche pour les lieux culturels : ce sont bien les « musées, monuments, cinémas, théâtres et salles de spectacle avec public assis » qui vont rouvrir, avec une limite de 800 personnes en intérieur et 1000 en extérieur. Pour l’instant, la communication de l’Élysée ne dit rien sur les jauges qui seront exigées, dans les cinémas ou les théâtres par exemple. Si on connaît le nombre maximal de personnes qui pourront être accueillies, on ignore le pourcentage de remplissage des salles. 
Pour les terrasses, il est précisé que les tablées seront de 6 personnes maximum. D’après nos informations, le ministère chargé du Tourisme a indiqué ce matin que le 19 mai, les hôtels, villages vacances et chambre d’hôtes pourraient assurer un service de restauration en intérieur pour leurs clients. Les casinos pourraient ouvrir à 35%, mais seulement pour les machines à sous.
Le 19 mai, ce sera également la réouverture du public dans les stades et, en général, dans les établissements sportifs de plein air et couverts (avec la même jauge maximale : 800 en intérieur, 1 000 en extérieur). Il faut aussi préparer la réouverture des piscines couvertes et de toutes les enceintes sportives en intérieur. 
À cette date, le télétravail sera toujours recommandé et les rassemblements de plus de 10 personnes sur la voie publique resteront interdits.

9 juin : le retour des salles de sport

Troisième étape le mercredi 9 juin, avec, pour commencer, un décalage du couvre-feu à 23 heures et un « assouplissement » du télétravail. Cette date verra aussi la réouverture des cafés et restaurants en intérieur, la réouverture des salles de sport, l’autorisation des sports de contact. La jauge maximale dans les salles de spectacle passera à 5 000, mais avec « un pass sanitaire ».  Les salons et foires d’exposition pourront également reprendre, avec toujours 5 000 personnes maximum. Selon nos informations, les établissements de thermalisme et de thalassothérapie pourraient ouvrir avec une jauge de 35 %.

30 juin : fin des restrictions (ou presque)

Enfin, le mercredi 30 juin, ce sera la levée presque totale des restrictions, avec la fin du couvre-feu et la suppression des jauges dans les établissements recevant du public. Le gouvernement se réserve toutefois la possibilité de « limiter le public présent »  pour certains événements, en fonction de la situation locale. 
Les grandes perdantes de ce plan sont les discothèques : seul secteur qui est resté intégralement et continûment fermé depuis le mois de mars 2020, les discothèques seront également les seules à rester fermées après le 30 juin, au désespoir des professionnels qui voient se dessiner la perspective d’un nouvel été sans boîtes de nuit. 

« Freins d’urgence » 

Emmanuel Macron a annoncé que ces mesures pourraient ne pas s’appliquer dans certains territoires en cas de flambée locale de l’épidémie : le gouvernement et les préfets appuieraient alors sur des « freins d’urgence » pour retarder localement les réouvertures. 
Trois critères ont été définis pour prendre cette décision : un taux d’incidence supérieur à 400, une augmentation « très brutale » de ce taux et une « menace de saturation des services de réanimation ». Il semble – bien que cela demande à être confirmé – que ces trois critères sont cumulatifs. Autrement dit, un département qui aurait un taux d’incidence de 500 mais dont la tendance serait à la baisse verrait les réouvertures se dérouler aux dates prévues. Il sera important de voir ce point confirmé rapidement. 
Beaucoup de scientifiques s’étonnent, depuis hier soir, de la fixation de ce seuil à 400, rappelant que le taux d’alerte maximale, depuis l’automne dernier, est de 250. Le chef de l’État se défend en arguant que l’apparition des vaccins a changé la donne, puisqu’elle donne « une perspective de sortie durable de la crise », ce qui « change la gestion de l’épidémie ». 

Point au 26 Avril

…. Continuons pour l’instant à faire preuve de patience… en attendant des lendemains plus sereins.

Sur le plan local, retenons quelques actions, initiatives, dispositions… adoptées sur la dernière période.

Le budget 2021 de la commune a été adopté lors du Conseil municipal du 7 avril. Ce budget intègre dans les comptes l’ensemble des opérations antérieures au 15 mars 2020, aujourd’hui terminées. Retenons comme décisions importantes, en section de fonctionnement :

  • Le choix de ne pas augmenter le taux des taxes directes locales.
  • Le choix du recrutement d’un Agent technique Territorial pour remplacer Marc (retraite à partir du 1er mai prochain).

En section d’investissement :

  • Equipement de l’office à la guinguette,
  • Intégration des opérations financées à 80% : la bâche mise en place à la carrière des Granges au titre de la défense contre les incendies – la porte de l’église.

L’ensemble du programme de la précédente mandature étant réalisé, il convient à présent de définir les priorités du programme de l’actuel mandat.

Les commissions ont déjà commencé à travailler. Il est nécessaire à présent d’envisager la suite sur les actions résumées ainsi :

  • L’enfouissement des lignes électriques & téléphones
  • L’aménagement secteur Mairie/Eglise qui se traduit par de « l’urbain » (logement – local de vente – mairie), par un volet agricole avec l’installation de jeunes paysans en vue de développer une production maraîchère, par un volet environnemental et de cadre de vie (jardin botanique, aménagement carrière, espaces verts, parking…)

Souhaitons que les ouvertures annoncées à partir de la mi-mai puissent nous permettre de nous retrouver pour travailler ensemble dans les commissions.

Point au 23 Avril 

Ouverture par “étapes”

La réouverture des lieux publics fermés se fera bien « autour de la mi-mai », mais « compte tenu du contexte sanitaire encore fragile », elle se fera « par étapes, de manière forcément prudente et progressive ». Jean Castex n’a pas confirmé de façon formelle que le calendrier de la réouverture serait « territorialisé », mais l’a seulement évoqué comme une hypothèse. Certains lieux ne rouvriront pas pour l’instant – ceux qui « entraînent des concentrations importantes de public », on pense donc aux stades ou aux concerts.

En dehors de la rentrée scolaire, le Premier ministre a donné la date du lundi 3 mai pour « la levée des contraintes de déplacement en journée » : la barre des 10 km serait donc supprimée à ce moment, et les déplacements interrégionaux seraient à nouveau autorisés sans avoir à justifier d’un motif impérieux. 

Deuxième étape : « à la mi-mai » devrait intervenir la réouverture des commerces, de « certaines activités culturelles et sportives » et des terrasses – la liste n’est « pas définitivement fixée ». Les professionnels restent donc dans un relatif flou, à la fois sur la date et sur le champ d’application de ces réouvertures : les « terrasses » sont-elles seulement celles des cafés ou également celles des restaurants ? En parlant de « certaines activités culturelles », le Premier ministre pense-t-il uniquement aux musées, ou également aux cinémas ou théâtres ? Des précisions seront données « dans les prochains jours », a simplement déclaré le chef du gouvernement.

Levée Progressive….. 

C’est donc bien vers une levée progressive des mesures de restriction que le pays se dirige, dans les semaines à venir. C’est, une nouvelle fois, un pari, comme le soulignent depuis hier plusieurs épidémiologistes, dans la mesure où la circulation du virus est encore extrêmement élevée et où la situation dans les services de réanimation ne s’améliore absolument pas – au contraire, le nombre de patients covid-19 en soins critiques continue d’augmenter lentement : à 5 981, hier, il est en hausse de 1 % par rapport à la semaine dernière. 
Pour tenter d’endiguer l’arrivée dans le pays des variants très agressifs venus du Brésil et de l’Inde, le gouvernement a également détaillé hier sa stratégie consistant à imposer une quarantaine de dix jours aux personnes arrivant du Brésil, d’Inde, du Chili, d’Argentine et d’Afrique du sud. 

Point au 3 Avril

Depuis le 3 Avril minuit, nous sommes entrés dans l’obligation de respecter les mesures dites de « freinage renforcées ». C’est le terme préféré du gouvernement à celui de « confinement ».

Jusqu’au 3 mai, elles s’appliqueront sur l’ensemble du territoire métropolitain.

Après l’annonce des fermetures des écoles à partir du 6 avril, voici revenu l’extension des mesures de restriction. Elles concernent désormais, tous les maires.

Le président de la République l’a précisé jeudi dernier, il n’y aura pas de confinement « dur », pas non plus de confinement « allégé » comme à l’automne dernier, mais une extension à tout le territoire de la stratégie adoptée le 18 mars dans les départements en alerte maximale, et résumée par le gouvernement d’une formule : « Dedans avec les siens, dehors en citoyen. »

 Autrement dit, pas question d’obliger, comme au printemps dernier, les citoyens à rester confiner chez eux, mais un appel à la « responsabilité et au civisme » : « Chacun doit veiller non pas à s’enfermer, mais à limiter au maximum les contacts, les rencontres, les moments de proximité avec d’autres personnes. » 

Les déplacements

Il sera donc possible à chacun de sortir de chez soi et de se déplacer à sa guise dans un rayon de 10 km autour de son domicile, sans limitation d’horaires – en dehors du couvre-feu, naturellement, puisque celui-ci sera bien maintenu de 19 h à 6 h du matin. 

L’attestation  (Clic sur “attestation” pour téléchargement)

« L’attestation ne sera obligatoire en journée que pour les déplacements au-delà de 10 kilomètres du domicile », a déclaré Emmanuel Macron mercredi dernier, sans précision de motif donc. Même son de cloche pour Jean Castex devant les députés le matin du 2 avril : « Une attestation précisant le motif du déplacement sera exigée au-delà des 10 km ». 

Les Français pourront donc se déplacer librement hors de chez eux sans attestation, tant qu’ils sont en mesure de prouver, par la présentation d’un justificatif de domicile ou d’une pièce d’identité, qu’ils sont bien à moins de 10 km de chez eux. Au-delà (et à l’exception de certains déplacements jusqu’à 30 km), les déplacements inter-régionaux vont être interdits à l’échelle de tout le pays, sauf motifs impérieux (professionnels, familiaux ou de santé). 
Une des principales conséquences de ces mesures, pour les Français, sera donc l’impossibilité de partir en vacances. Le gouvernement a, en revanche, pris la précaution de faire débuter l’application de ces mesures à dimanche matin, afin de permettre à ceux qui le souhaitent de partir s’installer (« se mettre à l’abri », a dit le chef de l’État) dans un autre lieu avant le début de l’interdiction. 
Du côté des rassemblements, rien ne change : les rassemblements de plus de six personnes sur la voie publique restent interdits, et le gouvernement entend « faire respecter » cette interdiction. 

Les rassemblements

Dans la fiche réflexe du 1er avril émise par la Préfecture de la Drôme et transmise aux maires, il est précisé que les rassemblements sont interdits dans les établissements de type salle des fêtes, de conférence ou lieux de spectacle. Cette fiche est disponible dans la page « Actualités » de ce site.

Dans l’agenda municipal de la semaine du 6 au 9 avril :

  • Mardi 6 avril à 9 heures : remplissage de la citerne DFCI située aux “Granges” par une équipe des pompiers de Buis-les-Baronnies
  • Mardi 6 avril à 17 heures : réunion de la commission “Vie locale – Cadre de vie”. 
  • Mercredi 7 avril à 18 heures : réunion du Conseil municipal consacré au budget. Présence du public admise, limitée à 3 personnes entre 18 & 19 heures.  

Point au 9 Mars

Les nouvelles ne s’améliorent guère sur le front de la pandémie. Ne pas sortir, se faire vacciner…. Peu d’annonces nouvelles dans la dernière conférence de presse du Premier ministre. Chacun d’entre nous est simplement incité à limiter les contacts, et les soignants… à se vacciner.

Le chemin vers le bout du tunnel ? A vrai dire, rare sont ceux qui espèrent des paroles rassurantes et la sortie d’une crise qui s’apprête à fêter un bien triste premier anniversaire, n’est pas pour tout de suite.

Dans ce contexte d’état d’urgence sanitaire dont l’échéance est à ce jour fixée pour le 31 mai, le fonctionnement de la collectivité est très perturbé, la programmation des actions ou animations culturelles est reportée faute de ne pouvoir accueillir le public.

Cela dit, il se passe malgré tout quelque chose à Beauvoisin :

Le passage de nos commerces ambulants tous les vendredis, place de la Mairie :

Flavie avec ses fruits & légumes BIO et autres produits à partir de 13h30

Présence de Marion avec ses épices du monde entier tous les premiers vendredis du mois, à partir de 13h30 (présence exceptionnelle le 19 mars à Beauvoisin)

Tiffaine et ses pizzas cuites sur place à partir de 17 heures, retrait jusqu’à 18 heures puis livraison à domicile ensuite. Il est recommandé de réserver.

A noter également sur vos agendas :

Initiative citoyenne le samedi 20 mars : fleurissement de l’espace « La Guinguette » à partir de 14 heures. Nous invitons toutes et tous les volontaires à se joindre à nous, munis de plantes, terreau, outils…… Une façon joyeuse de fêter l’arrivée du printemps clôturée par le goûter champêtre.

Une façon « printanière » de se projeter dans la reprise du cours de notre vie.

Point au 26 Février

Pas de nouvelles mesures de confinement, mais 20 départements placés sous surveillance renforcée, dans lesquels les élus locaux vont être consultés sur les mesures à prendre. C’est la principale information donnée hier soir par le Premier ministre. 

« Le devoir de vérité m’oblige à vous dire ce soir que la situation sanitaire de notre pays s’est dégradée au cours des derniers jours. »  Dès le début de son intervention, le Premier ministre a donné le ton. Fini, le bel optimisme des précédentes semaines, oubliées, les déclarations d’Olivier Véran espérant que l’on n’aurait peut-être « plus jamais »  à confiner le pays. « Il se passe quelque chose depuis quelques jours », pas seulement en France mais chez plusieurs de nos voisins, a tenu à préciser le Premier ministre.
L’exécutif ne regrette pas les décisions prises depuis janvier, et en particulier celle – inattendue – de ne pas reconfiner le pays. Ces décisions ont permis « de gagner du temps », estime Jean Castex : « Notre activité économique ne s’est pas effondrée, nos commerces ont pu rester ouverts, nos enfants ont pu aller à l’école. » 

Surveillance renforcée

Jean Castex a annoncé hier que vingt départements sont désormais placés en « surveillance renforcée ». Il s’agit des départements qui cumulent quatre indicateurs : un taux d’incidence supérieur à 250 pour 100 000 habitants, « une part de variant supérieure à 50 %, une pression hospitalière proche du seuil critique et une circulation virale qui s’accélère sérieusement ». 
Ces vingt départements sont : les sept départements de la région Île-de-France ; au nord, l’Oise, la Somme, le Pas-de-Calais et le Nord ; à l’est, la Moselle et la Meurthe-et-Moselle ; au sud, les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône et le Var ; et enfin, le Rhône, la Drôme et l’Eure-et-Loir. 
 Dans ces vingt départements, les préfets vont « engager des concertations avec les élus »  pour, d’une part, inciter les habitants à la vigilance et, d’autre part, préparer si nécessaire des « mesures de freinage ». Pas de mystère sur ces mesures : le Premier ministre a d’ores et déjà indiqué qu’il s’agirait de confinements le week-end, « si et seulement si la situation continue de se dégrader ». Ces mesures, si elles sont décidées, entreraient en vigueur « à compter du week-end 6 mars », c’est-à-dire le vendredi 5 mars à 18 h.

En attendant, donc, un « retour à une vie plus normale », c’est bien la semaine prochaine qui va voir se multiplier les annonces. À moins d’un emballement incontrôlé de l’épidémie – hélas toujours possible et clairement redouté par de nombreux scientifiques – le confinement généralisé n’est toujours pas à l’ordre du jour. Pour l’instant.

Point au 19 Février 2021

Covid-19, le statu quo : ni relâchement ni durcissement des mesures sanitaires

« L’heure n’est pas au relâchement ». Dans sa conférence de presse du jeudi, Olivier Véran n’a pas laissé d’illusions à ceux qui auraient pu espérer « voir le bout du tunnel » à court terme : le pays n’est « jamais sorti de la deuxième vague », a-t-il ajouté. Ce que confirment, chaque jour, les chiffres. Alors que le gouvernement aurait considéré comme une réelle sortie de cette deuxième vague le fait de tomber sous les 5 000 contaminations par jour, les chiffres sont toujours quatre à cinq fois supérieurs (22 501 cas supplémentaires hier, par exemple). Souvent adepte des formules chocs pour rappeler la gravité de l’épidémie, le ministre de la Santé en a livré une nouvelle, hier : « Chaque semaine, le covid-19 fait autant de victimes que les accidents de la route en font en une année. » 

Prévisions pessimistes

Reste que personne ne sait réellement, à ce jour, de quoi sera fait l’avenir à court terme : l’épidémie va-t-elle se maintenir au niveau actuel, très élevé mais encore gérable pour le système de santé, ou va-t-elle connaître une nouvelle explosion due aux variants ? Cette deuxième hypothèse est hélas celle que privilégie l’Inserm, dont une étude publiée il y a deux jours n’incite pas à l’optimisme : alors que les chiffres se sont stabilisés, ces dernières semaines, autour de 9 000 hospitalisations par semaine, l’Inserm prévoit que ce chiffre pourrait grimper à 15 000 début mars, et « plus de 25 000 » vers le 20 mars, ce qui serait supérieur aux chiffres de la deuxième vague de cet automne. 
Cette hypothèse est également celle que redoute la Direction générale de la santé (DGS), puisqu’elle a diffusé, il y a trois jours, une note dans laquelle elle dit craindre, à moyen terme, « un niveau de saturation homogène de l’offre de soins pour la prise en charge des patients covid mais également non covid sur l’ensemble du territoire ». 

Point au 1er février

Pas encore de confinement, mais …….

Le gouvernement a choisi vendredi soir de surseoir au confinement, décision présentée comme celle « de la dernière chance » avant des mesures plus dures.

Pendant toute la semaine dernière, les ministres ont préparé l’opinion à un confinement qui, annonçait même mercredi le porte-parole du gouvernement, pourrait être « serré ». Les consultations menées jeudi et vendredi par le Premier ministre sont allées dans le même sens, puisque Jean Castex a, par exemple, demandé aux élus locaux quelles étaient leurs « recommandations » pour un nouveau confinement.

Et puis, vendredi soir en fin d’après-midi, changement de cap : l’Élysée a convoqué quelques ministres pour un conseil de défense organisé au pied levé, avant de dépêcher le Premier ministre, vers 20 h 30, pour une brève conférence de presse. Il n’y aura finalement pas de confinement, ou du moins, pas tout de suite.

En attendant, la crise semble sans fin, l’incertitude continue de planer, le moral en prend un coup …..

L’épidémie est loin d’être terminée…. Les mauvais coups continuent… : 

Une classe de l’école maternelle de Buis-les-Baronnies (sur les 4 existantes) est menacée de fermeture à la rentrée de 2021/2022. 

Le maire de Beauvoisin a participé à la manifestation ce vendredi 29 janvier, en compagnie d’autres maires dont la commune est adhérente au SIVOS, répondant ainsi à l’appel de l’Association des Parents d’Elèves de Buis. 

L’APE lance un appel au soutien en signant svp cette pétition contre la fermeture de la 4ème classe à l’école maternelle de Buis-les-Baronnies.
 
 

Point au 23 janvier 2021.

Les nouvelles ne s’améliorent guère sur le front de la pandémie. La circulation de nouvelles souches, les lenteurs dans la distribution des vaccins, une campagne de vaccination au ralenti, tout ceci accompagné d’une communication tous azimuts…. se traduisent par une flambée épidémique quasi générale. Depuis peu, la campagne de communication évoquée, commence à préparer les français à une forte probabilité de 3ème phase de confinement.

Dans ce contexte ou la santé est mise à mal, à notre grand regret, nous nous sommes résignés à ne pas tenir notre traditionnelle cérémonie des vœux du Maire.

Nous en sommes tristes.

A la souffrance du quotidien s’ajoute la souffrance de ne pas pouvoir se rencontrer et de discuter autour d’un verre. Nous sommes aussi tristes de ne pas pouvoir aller au restaurant ou au café du coin, au théâtre ou au cinéma…. sauf à penser que ces éléments de vie ne sont pas essentiels.

Alors oui, ils nous tardent de reprendre le cours de notre vie.

Avec l’ensemble du Conseil municipal, je vous souhaite une belle année 2021. Souhaitons que 2021 voit nos vies et nos rêves reprendre leur souffle coupé. 

Que cette année soit à la hauteur de vos attentes.
Qu’elle offre de multiples occasions de nous retrouver.

Belle année 2021 à chacune et chacun !

Point au 21 décembre :

La Mairie sera fermée entre le 25 décembre et le 1er janvier 2021. Réouverture au public au lundi 4 janvier. 

La tendance n’est toujours pas à l’amélioration de la situation sanitaire en France, tandis que dans d’autres pays d’Europe, la sérieuse dégradation de la situation a amené ce week-end plusieurs États à annoncer un reconfinement.

Pour répondre à une demande forte des habitants du Nyonsais-Baronnies la Région Auvergne-Rhône-Alpes prolonge la campagne de dépistage de la Covid 19.
Deux nouveaux centres sont mis en place,
 
le Mercredi 23 décembre de 10 h à 17 h
 MIRABEL AUX BARONNIES
Salle des Fêtes – Avenue de la Résistance
MOLLANS SUR OUVÈZE
Salle du bicentenaire – Place du 14 juillet
 
Les candidats au dépistage devront présenter leur carte vitale.
 
 
La mairie de Beauvoisin, le Conseil municipal vous souhaitent un joyeux Noël, de bonnes fêtes de fin d’année.
 
 
 
Point au 17 décembre : 
La Région Auvergne-Rhône-Alpes a lancé une campagne régionale de dépistage avant les fêtes de Noël (tous dépistés avant Noël – Du 16 au 23 décembre). L’objectif est de permettre à tous ceux qui le souhaitent de pouvoir bénéficier d’un test gratuit sur un site à proximité de sa commune.
Site mobile : 
 
BUIS LES BARONNIES –  Vendredi 18 décembre de 14h à 17h – Parking de la Pharmacie des Tilleuls
 
Chacun peut se rendre sur ce lieu,  muni de sa carte vitale et d’une pièce d’identité.
Pour de plus amples informations : auvergnerhonealpes.fr
 
La camionette de Flavie se pose à Beauvoisin, pour vous livrer produits frais et bio, place de la mairie :
Vendredi 18 décembre à partir de 13h30
 
” TIFF PIZZA ” sera là ce même jour, à partir de 18 heures.  
 
La mairie de Beauvoisin, le Conseil municipal vous souhaitent un joyeux Noël, de bonnes fêtes de fin d’année.
 

Point au 11 décembre :

15 décembre : Fin du confinement strict et mise en place d’un couvre-feu de 20h00 à 6h00

  • Fin des attestations et déplacements entre régions autorisés ;
  • Instauration d’un couvre-feu de 20h00 à 06h00 du matin à l’exception des réveillons du 24 décembre ;
  • Prolongation pendant 3 semaines de la fermeture des lieux accueillants du public (salles de cinéma, théâtre, musée). Possibilité de réouverture le 7 janvier 2021.
  • Interdiction des rassemblements sur la voie publique.

Dans ce contexte sanitaire, par mesure de prudence , le spectacle de Noël “MAX“,  prévu le 20 décembre est reporté à l’année prochaine. 

Point au 10 décembre : 

CRISE COVID

Dans la soirée, nous allons être informés des mesures qui vont être mises en oeuvre à partir du 15 décembre. A l’heure ou ces lignes sont écrites, nous ne savons pas si le déconfinement envisagé comme possible le 24 novembre dernier par le Chef de l’Etat, va être confirmé. La baisse des contaminations n’est pas au rendez-vous, alors….

En l’état actuel de la situation, l‘application des mesures réglementaires décidées par le Gouvernement dans le cadre de la lutte contre la pandémie de COVID-19, leurs mises en œuvre définies dans le calendrier précisées par le Président de la République, ne nous permettent pas de maintenir le goûter de Noël prévu le 20 décembre prochain. A ce jour, les rassemblements festifs demeurent non autorisés au moins jusqu’au 20 janvier 2021. A notre grand regret, le goûter de NOËL 2020 est par conséquent annulé. 

Le spectacle MAX à ce jour est maintenu à la condition que l’arrêt du confinement soit confirmé à partir du 15 décembre. Si c’est le cas, nous présenterons ce spectacle destiné aux enfants du village, dans la limite de30 personnes, dans le respect des gestes barrières restants en application, durant toute la durée de la représentation.

Point au 26 novembre : 

CRISE COVID

« Le retour à la normale ne sera pas demain »mais…

mais on commence à apercevoir le bout du tunnel de ce deuxième confinement. Certes, tout restera fonction des courbes de l’épidémie de covid. Certes, cela va se faire en plusieurs étapes. Au moins trois : ce samedi 28 novembre notamment pour les commerces, le 15 décembre pour les déplacements et les lieux culturels mais avec retour du couvre-feu, le 20 janvier pour les restaurants et le sport… Les points à retenir de l’intervention d’Emmanuel Macron de ce 24 novembre.

L’idée générale est bien de « continuer pendant plusieurs semaines à éviter nombre d’activités dans des lieux clos qui accélèrent la diffusion du virus, et limiter au maximum les rassemblements ». Le tout en trois étapes, dont les dates et le contenu ont été donnés…

Sur le plan local, certains ont pu s’émouvoir que le conseil municipal du 20 novembre 2020 n’ait pu se tenir en présence d’un public. Il faut leur rappeler que cette décision exceptionnelle est liée à une situation d’urgence sanitaire exceptionnelle : la Mairie ayant reçu, le 18 novembre 2020, un document émanant du Préfet de la Drôme (consultable sur le site) , dans lequel était stipulé, en gros caractères et en bas de page : « Attention : en période de confinement, l’assistance aux débats des organes délibérants ne constitue pas un motif d’autorisation de sortie dérogatoire. La réunion des organes délibérants se déroule donc nécessairement en l’absence de public (mis à part, le cas échéant, les journalistes). »

Dans ce contexte d’état d’urgence sanitaire et de mise en œuvre du confinement, la Mairie a pris la décision :

  1. de respecter les mesures énoncées par le Préfet de la Drôme suite à l’entrée en vigueur de la loi n°2020-1379 du 14 novembre 2020,

  2. de demander à ses administrés de ne pas se mettre en infraction.

C’est la raison pour laquelle les habituels observateurs-trices du Conseil municipal ont été prévenus par mail le 20 novembre en début d’après-midi qu’ils ne pourraient assister au conseil municipal se déroulant en soirée. Le compte rendu du Conseil municipal ainsi que l’ensemble des délibérations sont consultables sur le site de la mairie de Beauvoisin.

Nous espérons tous que la situation sanitaire permettra que le prochain conseil puisse être, à nouveau, public.

Point au 23 novembre : Covid-19 : la décrue s’amorce, le gouvernement prépare un allégement du confinement en plusieurs étapes.

C’est à présent acté : le gouvernement s’oriente vers un allégement du déconfinement qui se fera prudemment, par paliers successifs, avec une première étape « autour du 1er décembre ». Pas question, cette fois, de « déconfiner » d’un coup même si, pour la première fois depuis longtemps, les indicateurs fournis par Santé publique France annoncent de bonnes nouvelles.

Selon les indications formulées ce week-end par un certain nombre de ministres ou responsables de la majorité, le président de la Républiqe précisera dans son allocution très attendue à un mois de Noël, le détail du déconfinement envisagé en 3 étapes. 

Cette période d’état d’urgence sanitaire prévue pour durer jusqu’au 21 février 2021 ainsi que la mise en œuvre du confinement contenu dans la loi du 14 novembre, pertubent considérablement le fonctionnement des différentes instances municipales. Nos projets culturels ou d’animations prévus en novembre ont dû être annulés, le conseil municipal du 20 novembre s’est tenu en l’absence du public (dans l’onglet Mairie, retrouvez le compte-rendu ainsi que l’ensemble des délibérations). 

A l’appui de ce qui sera exprimé par le président de la République, nous prednrons les décisions pour les actions programmées durant le mois de décembre (animations, réunions des commissions….).

Continuez à prendre soin de vous. Continuons à prendre soin de tous.

Point au 9 Novembre : Loi sur l’état d’urgence, décret, Conseil d’État : les principales infos covid-19 du week-end

La loi sur la prolongation de l’état d’urgence sanitaire a été définitivement adoptée samedi, tandis qu’un nouveau décret est venu modifier ou préciser le décret du 29 octobre organisant le confinement. Le Conseil d’État a par ailleurs confirmé les décisions du gouvernement concernant les lieux de culte. 

La loi adoptée
Après une nouvelle lecture la semaine dernière, due aux désaccords de fond entre députés et sénateurs, le projet de loi prorogeant l’état d’urgence est repassé pour une ultime lecture, samedi, devant l’Assemblée nationale, qui l’a adopté définitivement. Le texte peut maintenant être promulgué – peut-être dès demain. 
Maire info reviendra sur ce texte dès qu’il sera publié, mais il faut rappeler son importance pour les collectivités territoriales : la future loi va en effet permettre de rétablir les mesures dérogatoires sur les réunions des assemblées délibérantes : quorum au tiers, deux pouvoirs par élu, possibilité de se réunir en tout lieu, possibilité de tenir les réunions en visio-conférence… 
Samedi, à l’Assemblée nationale, les débats n’ont pas porté sur ces mesures, qui font l’unanimité, mais encore et à nouveau sur la fermeture des petits commerces et sur la prolongation directe de l’état d’urgence jusqu’au 16 février. Les députés de l’opposition ont plaidé pour une modification des règles permettant la réouverture de certains petits commerces au cas par cas, sur décision du « couple maire-préfet », jugeant « incompréhensibles » les choix du gouvernement sur ce sujet. Ce dernier est resté inflexible, renvoyant au rendez-vous fixé au jeudi 12 novembre pour faire le point sur ce sujet. 
L’opposition a également bataillé sur la date choisie par le gouvernement pour la fin de l’état d’urgence – 16 février 2021 – et la fin des mesures transitoires – 1er avril 2021, estimant, selon les mots d’un député, que le gouvernement « s’octroie les pleins pouvoirs sur la gestion de l’épidémie » pendant cette période, puisqu’aucun texte ne sera discuté au Parlement sur ce sujet jusqu’à ces dates. Sans plus de succès : les dates voulues par l’exécutif ont été validées. 
Un débat – plus apaisé – a également eu lieu dans l’hémicycle sur les élections régionales et départementales, prévues pour le mois de mars. Plusieurs députés ont souhaité, comme le voulaient les sénateurs, que le vote par correspondance soit d’ores et déjà prévu pour ces élections. Le gouvernement a dit vouloir attendre les conclusions de la mission Debré pour prendre quelque décision que ce soit sur le sujet. Ces conclusions sont prévues pour le 16 novembre…… 

Point au 31 Octobre : Le président de la République a annoncé la mise en place d’un nouveau confinement. Il rentre en vigueur à compter du 30 octobre, prévu “à minima” jusqu’au 1er décembre. Ce nouveau confinement, nous devons le respecter pour une simple et bonne raison : sauver des vies. Celles des personnes fragiles, celles de nos aînés, de nos grands-parents, de nos proches, de nos amis… La mairie va rester ouverte durant toute cette période. Par contre, l’Espace “Suzanne & Louis Borel” sera fermé pour toutes les activités prévues durant  le mois de novembre : cours d’italiens, de yoga, ateliers mosaïque. Le marché de Noël devant avoir lieu le 29 novembre est annulé. 

Les assemblées délibérantes des collectivités territoriales et de leur
groupement : leur tenue est autorisée dans les mairies ou les sièges d’EPCI ou dans un lieu comme l’Espace Suzanne & Louis Borel (déplacement dérogatoire n°1 pour les élus), dans le respect d’un protocole sanitaire strict et des distanciations physiques. Le public est autorisé à se rendre à ces assemblées (déplacement dérogatoire n°7). 

Nous referons un point au fur et à mesure de l’évolution de la situation et des décisions prises par les autorités de l’Etat.
 

Les principales dispositions du nouveau décret confinement.

Complétant et précisant les mesures annoncées hier en conférence de presse par le gouvernement, un nouveau décret est paru ce matin au Journal officiel, qui fixe les règles du deuxième confinement. Il reprend, en partie, les dispositifs mis en œuvre en mars dernier, mais avec des modifications importantes, ……. La suite

D’autres informations sont également disponibles sur la page :   https://www.facebook.com/Prefet26/

Prenez soin de vous, prenons soin de tous

Point au 27 Octobre : compte tenu de la dégradation rapide de la situation sanitaire, l’ensemble du département de la Drôme a été placé en état d’urgence sanitaire sous couvre-feu en vertu d’un décret ministériel à paraître.  A compter du 24 octobre, plusieurs mesures sont applicables : 

  • Restrictions des déplacements, interdiction de ceux-ci hors lieu de résidence entre 21h et 6h du matin,
  • Obligations relatives au port du masque, obligatoire pour toute personne agée de 11 ans et de plus, sur la voie publique et dans l’espace public des communes de plus de 2000 habitants (Buis, Nyons… sont concernées),
  • Il est obligatoire dans les cimetières pour la journée du 1er novembre 2020 sur l’ensemble du département de la Drôme,
  • Règlementation relative aux établissements recevant du public. Fermeture complète de certains établissements, ouverture possible entre 6h et 21h pour salles de fêtes ou salles polyvalentes, hors évènements festifs, 
  • Règlementation relative aux rassemblements en extérieur….. 

Des informations plus détaillées sont disponibles sur le site : http://www.drome.gouv.fr/la-drome-face-au-covid-19-a7414.html

Face à la flambée de l’épidémie, Il n’est pas exclus que dans les prochains jours, l’exécutif annonce de nouvelles restrictions. 

 

Soutien au corps enseignant

Pour la liberté

Contre la terreur

Quels mots exprimer face à l’assaninat de Samuel PATY ? Horreur, Révolte, Ecoeurement, Peine, Colère…. La famille pleure, l’école pleure, la République pleure, nous pleurons.

Nous pleurons l’horreur, nous pleurons l’atrocité, nous pleurons cette liberté d’expression otage…

Samuel PATY exerçait l’un des plus beaux métiers. Il éveillait et enrichissait intellectuellement les enfants du collège de Conflans-Sainte-Honorine. Il leur enseignait la liberté de penser afin qu’elles, qu’ils, puissent vivre en femmes et en hommes libres. Il a été assassiné par un barbare fanatique. Voilà à quoi conduit l’obscurantisme religieux.

Assassinat de Samuel Paty : appel de l’AMF pour un hommage des communes de France

L’assassinat de Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie, en charge de l’enseignement moral et civique, au collège du Bois d’Aulne à Conflans-Sainte-Honorine est un acte barbare et révoltant que rien ne peut justifier. 

L’Association des maires de France adresse ses sentiments de profonde sympathie à sa famille, ses amis, ses collègues et ses élèves, et partage l’émotion qui a saisi le pays tout entier. Elle assure de sa solidarité et de son soutien l’ensemble du corps enseignant, dont la mission d’éveil à la connaissance, de formation de l’esprit critique et de la liberté de penser par soi-même est irremplaçable et constitue un pilier essentiel de la formation que la République doit à ses citoyens. 

Les maires connaissent et reconnaissent l’engagement et le dévouement au service de nos enfants et de nos jeunes, des enseignants et de tous les personnels éducatifs qui concourent au fonctionnement quotidien des établissements d’enseignement. 

Mais, ce n’est pas seulement la communauté éducative qui est endeuillée : c’est toute la France et la République, contestées dans leurs principes fondateurs. Car au-delà de cet acte odieux, une nouvelle fois c’est la liberté d’expression et le principe de laïcité, tels que nos lois, notre volonté commune et notre histoire les conçoivent, qui sont violemment mises en cause. Et cela nous ne l’acceptons pas, car ce serait vider de leur sens les valeurs de Liberté, d’Egalité et de Fraternité qui figurent aux frontons de nos mairies. 

L’Association des Maires de France appelle donc toutes les communes de France à témoigner de leur solidarité avec la victime et sa famille, de leur soutien à l’ensemble de la communauté éducative et de leur mobilisation pour défendre la liberté d’expression et la primauté de la laïcité dans l’organisation de la République. 

Pour ce faire, elle propose aux communes d’afficher sur leurs bâtiments le mot-dièse #jesuisenseignant, de respecter une minute de silence lors de la prochaine réunion du conseil municipal et choisir un jour de mise en berne du drapeau de la mairie. 

Ainsi, chaque commune de France pourra rappeler son attachement aux grands principes de la République et l’immense respect dû à celles et ceux qui ont pour mission de former les citoyens de demain.

 

Point “déconfinement” au 13 octobre

Dans ce contexte particulier et inédit du à la crise sanitaire liée au COVID-19, nous poursuivons notre engagement au service de l’ensemble des citoyens du village, au service de l’intérêt général. Dans cette lutte engagée contre le fléau, dans le respect des obligations relatives au port du masque et des règles de distanciation physique, nous avons fait le choix de continuer à travailler dans les différentes commissions mises en place. Trois d’entre elles se sont d’ores et déjà réunies. C’est le cas pour la Commission « Finances & Budget municipal », la Commission « Urbanisme & Aménagement communal», la Commission « Culture & Animations ». Dans l’onglet « Mairie/Les Commissions » de ce site, vous trouverez les différents comptes rendus.

Les autres Commissions vont elles aussi démarrer prochainement. Nous remercions tous les citoyens qui se sont inscrits dans celles-ci, et informons que celles et ceux qui ne sont pas encore inscrits, peuvent le faire. Toujours dans l’onglet « Mairie/Les Commissions » de ce site, vous pouvez avoir accès au formulaire d’inscription.

Nous remercions tous les visiteurs qui ont répondu à notre invitation « Portes ouvertes » à la guinguette ce samedi 10 octobre. Par votre présence nombreuse, curieuse et intéressée, cette journée fut une réussite. Les travaux sont aujourd’hui terminés. La commune dispose à présent d’un ensemble sécurisé, plus confortable, parfaitement intégré dans son environnement naturel. Il ne reste plus maintenant qu’à la faire vivre cette « Guinguette » à travers les manifestations festives ou culturelles qui ne manqueront pas de se dérouler dans une situation sanitaire redevenue sereine.

Les rendez-vous hebdomadaires :

Tous les lundis, place de la Mairie, à partir de 14 heures.

 

Tous les vendredis soir, place de la Mairie, à partir de 18 heures. Présence assurée tout l’hiver ! 

 

Tous les jeudis, à partir du 15 octobre, cours de yoga, de 18 heures à 19 heures 30 à l’Espace “Suzanne & Louis Borel”.

Cours animé par Monique BRUEL

 

Point “déconfinement” au 25 septembre

 

Bilan épidémiologique en Drôme
Le Ministre des solidarités et de la santé, Olivier Véran, a présenté mercredi 23 septembre la nouvelle cartographie de vigilance pour la « zone rouge » qui comporte 3 niveaux : « zone d’alerte », « zone d’alerte renforcée » et « zone d’alerte maximale ». Le département de la Drôme est placé en « zone d’alerte ».
Le taux d’incidence (nombre hebdomadaire de cas positifs rapporté à 100 000 habitants) pour la Drôme est de 51,5 pour 100 000 habitants contre 107 en moyenne sur l’ensemble de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Pour rappel, le seuil d’alerte est fixé à 50 pour 100 000 habitants.
Le taux de positivité s’établit à 4,63 % contre une moyenne de 7,06 % en région Auvergne-Rhône-Alpes. C’est pourquoi, le département est placé en « zone alerte », premier niveau de la « zone rouge ».
En raison de l’augmentation nette des cas de contamination dus au virus ces dernières semaines, cette évolution donne des pouvoirs élargis au préfet pour lutter contre la propagation du virus sur le territoire.
En conséquences, de nouvelles obligations relatives au port du masque dans l’espace public sont mises en oeuvre :
Le préfet de la Drôme a pris deux nouveaux arrêtés afin de rendre obligatoire le port du masque sur l’ensemble du territoire départemental :
– pour les foires, expositions, marchés alimentaires ou autres évènements de vente dans l’espace public ;
– aux abords des écoles et établissements scolaires.
Ces arrêtés entrent en vigueur dès aujourd’hui et jusqu’au 10 janvier 2021 inclus.

Dans ce contexte particulier, il est à la fois nécessaire d’assurer la protection des citoyens et de répondre à nos obligations d’élus.  

Le 16 septembre s’est tenue la toute première des commissions constituées, celle intitulée “Urbanisme-Aménagement communal”. Cette commission s’est aussi réunie le 23 septembre pour examiner une demande de permis de construire. Les comptes rendus sont disponibles à la rubrique “Les Commissions” de l’onglet Mairie de ce site.

Dans les évènements à venir, retenons

Lundi 28 septembre : réunion de la Commission “Budget & Finances municipales”.

Mardi 29 septembre : réunion de la Commission “Culture & Animations”.

Mercredi 30 septembre : réunion du Conseil municipal.

Samedi 10 octobre : journée “PORTES OUVERTES” à la guinguette. Visites des lieux, échanges entre élus et habitants sont au programme…..

….. tout ceci, dans le respect des gestes barrières (port du masque,  distanciation physique, gel hydro-alcoolique…).  

Prenez soin de vous, prenons soin de nous.

Point “déconfinement” au 4 septembre

La rentrée est aujourd’hui effective, marquée par une présence toujours très active du virus. A ce jour, réunions ou autres activités ne sont pas interdites. La Préfecture de la Drôme précise que les intitatives programmées doivent être organisées en veillant au respect des mesures barrières, dont le port du masque et des règles de distanciation. 

La collectivité que nous sommes demeure très attentive aux recommandations transmises via la Préfecture , examine et se positionne au cas par cas sur les diverses manifestations municipales. C’est ainsi que nous avons pris la décision de maintenir la tenue de l’exposition “UN PAYS, DEUX REGARDS ET DES FORMES”, du 3 au 13 Septembre, dans le respect du protocole sanitaire et de reporter à une date ultérieure l’inauguration de la guinguette et les festivités prévues. Les regroupements effectifs au sein d’un cocktail et d’une buvette, la mise en place d’un sens de circulation pour éviter que le public ne se croise… privent  cette manifestation  de son caractère festif et convivial souhaité. La situation présente appelle à prendre des dispositions adaptées à la situation locale. C’est ce que nous allons continer à  faire, ne serait ce que pour poursuivre la gestion des affaires de la commune, selon le mandat qui nous a été confié par nos concitoyens.  

Reprend ses activités et ses tournées dans les villages. Elle sera présente à Beauvoisin, place de la mairie, 

lundi 7 septembre à partir de 14 heures

Et oui les vacances sont terminées…!!!
Réouverture du camion pizza vendredi 4 septembre. Nouvelles pizzas du moment en cours de préparation… j’en dis pas plus
 
“CHEZ TIFF”, le camion pizza, à Beauvoisin tous les vendredis soir à partir de 18 heures, place de la mairie. 
Venez déguster ses pizzas délicieuses.
 
 
 

 

Point “déconfinement” au 20 juillet

Le port du masque désormais obligatoire notamment dans toutes les mairies.

La Covid-19, reste présente sur l’ensemble du territoire. Le gouvernement a pris la décision la semaine dernière de rendre le port du masque obligatoire dans les lieux clos recevant du public.

Inquiétudes
Ces derniers jours ont été marqués par une certaine inquiétude sur des signes de reprise de l’épidémie – qui, assure le ministère de la Santé, restent encore « faibles ». Alors que dans des pays voisins, en particulier l’Espagne, des villes entières sont reconfinées (Figueras, Barcelone), aucune mesure de ce type n’est encore envisagée en France. Mais le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, dans son point de situation du 17 juillet, a fait savoir que « la circulation du virus est en augmentation » : « Hausse des recours à SOS médecins, des passages aux urgences, du nombre de clusters. (…) Les R effectifs sont au-dessus de 1 dans la plupart des régions », notamment en Bretagne où il atteint presque 3. 
L’une des principales inquiétudes du ministère est le commencement des vacances : « Les congés d’été (sont) susceptibles de favoriser les comportements à risque : déplacements, événements et regroupements familiaux ou amicaux, diminution de l’adoption systématique des mesures de prévention, sont des facteurs susceptibles de favoriser la reprise de l’épidémie. » Jérôme Salomon a invité vendredi « toute personne présentant des symptômes, même bénins », à se faire tester et, en cas de résultat positif, de se mettre à l’isolement. « Certes, il est difficile de renoncer à un week-end en famille ou à des jours de vacances à cause d’un test positif mais ceux d’entre nous, qui sont confrontés à cette situation, peuvent l’épargner à beaucoup d’autres. »

Le Conseil municipal du 17 juillet a franchit une étape importante qui concrétise en éléments budgétaires chiffrés, les orientations définies devant les électeurs :

  • achèvement des projets commencés (enfouissement & guinguette),

  • pas de nouveaux projets cette année,

  • renvoie en travaux des commissions pour les programmes envisagés durant cette mandature.

Depuis les élections municipales de mars 2020, la mise en place de l’organisation communale se poursuit :

  • élections du maire et des 3 adjoints,

  • indemnités des élus (application de l’article L. 2123-20-1 du Code général des collectivités territoriales (CGCT),

  • vote des taxes locales,

  • mise en place des 6 commissions ouvertes et des référent-es chargés d’animer ces commissions,

  • mise en place des Référent-es élus des hameaux (2 pour « Jonchiers » – « Brunots », 2 pour « Granges » – « Bastie » – Retrache »),

  • désignation des représentants de la commune au PARC, au Syndicat RAO,

  • désignation des 24 membres de la Commission des Impôts…..

  • vote du budget comunal.

Au mois de septembre, si la situation sanitaire le permet, nous tiendrons la réunion publique pour :

  • compléter les membres des commissions par la participation citoyenne

  • désigner les référents non élus des hameaux.

La mairie est fermée entre le 27 juillet et le 14 août. Elle ouvrira ses portes le 17 août. Nous vous souhaitons de bonnes vacances.

Prenez soin de vous, prenons soin de nous.

 

Point “déconfinement” au 3 juillet

Le Conseil municipal du 25 juin a décidé, à l’unanimité, d’observer la prudence pour l’utilisation des espaces communaux durant cet été. Dans le contexte actuel lié au COVID-19, des incertitudes toujours présentes en raison de la circulation du virus, la guinguette ainsi que l’Espace “Suzanne & Louis Borel” resteront fermés au public en juillet et août. Ce dernier reste autorisé pour la tenue des conseils municipaux et pour les éventuelles assemblées générales des Associations. Il est entendu que les participants devront respecter les gestes barrières toujours applicables. L’utilisation des salles en septembre reste liée à l’évolution de l’épidémie.

Réunion du Conseil municipal : 10 juillet à 19h30 (Elections des grands électeurs de la commune qui voteront pour les sénatoriales en septembre prochain) 

Réunion du Conseil municipal : 17 juillet à 19h (Budget 2020) 

Espace “Suzanne & Louis BOREL”

Point “déconfinement” au 23 juin

Réunion du Conseil municipal : 25 juin à 19 heures

Espace “Suzanne & Louis BOREL”

Installation des conseils municipaux, communautaires et des syndicats mixtes : le calendrier

À présent que la loi relative au second tour est publiée, on dispose officiellement de tous les éléments permettant d’établir un calendrier précis des événements à venir, en matière d’installation des conseils municipaux, communautaires, ainsi que des autres structures en dépendant. 

Le calendrier, à télécharger ici

Installation des conseils municipaux
La très grande majorité des conseils municipaux du pays est déjà installée, depuis la fin du mois de mai : il s’agit des communes où le premier tour, le 15 mars, a été conclusif. Dans quelque 5 000 communes, en revanche, le second tour aura lieu ce dimanche – à l’exception de la Guyane où le second tour a été reporté. 
Première date à retenir : le lundi 29 juin, lendemain du second tour. C’est à cette date qu’entreront en fonction tous les élus des communes dont le conseil municipal n’a pas été élu au complet le 15 mars : aussi bien ceux qui ont été élus le 15 mars, dans les communes de moins de 1000 habitants, que les élus du second tour, dans les mêmes communes, ainsi que tous ceux des communes de plus de 1000 habitants. Cette date marquera donc également la fin du mandat des élus de 2014, prorogé jusque-là, excepté pour les maires et adjoints sortants qui continuent l’exercice de leur fonction jusqu’à la date d’installation du conseil municipal et l’élection de leurs successeurs. 
À partir de cette date du 29 juin, le droit commun va s’appliquer pour la convocation du premier conseil municipal : comme l’exige le CGCT, « la première réunion se tient de plein droit au plus tôt le vendredi et au plus tard le dimanche suivant le tour de scrutin à l’issue duquel le conseil a été élu au complet ». Soit entre le vendredi 3 et le dimanche 5 juillet. Lors de ce premier conseil municipal – obligatoirement tenu en « présentiel » – seront élus le maire et les adjoints. Le dimanche 5 juillet au soir, tous les maires de France donc, à l’exception de ceux de la Guyane, seront élus. 

Installation des conseils communautaires
Conséquence de cette installation de tous les conseils municipaux : le renouvellement de l’ensemble des conseils communautaires va pouvoir s’effectuer dans la foulée (sauf en Guyane). Rappelons qu’à ce jour, seuls 154 EPCI sur 1255 – ceux dont toutes les communes membres ont élu un conseil municipal complet le 15 mars – ont pu s’installer. Si le deuxième tour ne concerne donc qu’une minorité de communes, c’est en revanche la très grande majorité des EPCI (88 % d’entre eux) qui vont être impactés par le second tour, puisqu’ils comprennent à la fois des communes ayant déjà désigné leurs nouveaux conseillers communautaires, et des communes où ce sont les anciens qui continuent de siéger. 
Le mois de juillet va marquer la fin de cette situation exceptionnelle. 

Point “déconfinement” au 15 juin

SECHERESSE 2019

L’arrêté portant reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour la commune au titre des mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols, a été publié le 12 juin 2020.

Vous avez 10 jours à compter de cette date pour effectuer votre déclaration de sinistre auprès de votre assureur. La période de référence retenue dans l’arrêté pour Beauvoisin est du 01/07/2019 au 30/09/2019.

Toutes les infos :

https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2020/4/29/INTE2010312A/jo/texte

Tous les lundis, place de la Mairie. Horaires d’été : à partir de 14h45.

°°°°°°°°°°°°°

Tiffaine, avec son camion pizza “CHEZ TIFF“, modifie son jour de passage à BEAUVOISIN. Désormais, ce sera :

TOUS les Vendredis, à partir de 18 heures, Place de la Mairie. 

Prochain passage : vendredi 19 juin

°°°°°°°°°°°°°

Point “déconfinement” au 8 juin

Le déconfinement du pays a franchi une nouvelle étape le 2 juin, avec notamment la réouverture des cafés et restaurants sur presque tout le territoire, la fin de la limitation des déplacements à plus de 100 km, ou encore la réouverture d’un certain nombre d’équipements sportifs. Un long décret paru hier au Journal officiel détaille les nouvelles règles. En termes de généralités : 

Depuis presque trois mois, la France vit au rythme de ces décrets successifs du ministre de la Santé, « prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 ». Celui qui est paru le 1er juin lève de nombreuses interdictions, mais s’appuie toujours sur un principe général de précaution : les mesures barrières, et en particulier la distanciation d’un mètre entre les personnes, doivent « être appliquées en tout lieu et en toute circonstance ». Elles doivent être « strictement » appliquées lors de tous « rassemblements, réunions, activités, accueils et déplacements » qui ne sont pas interdits en vertu de ce décret. 
Les rassemblements de plus de 10 personnes « sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public » sont interdits, à quatre exceptions près : les rassemblement et réunions à caractère professionnel ; les transports de voyageurs ; certains établissements recevant du public (ERP) ; les cérémonies funéraires. 
Dans tous les cas, les rassemblements de plus de 5 000 personnes resteront interdits jusqu’au 31 août.

En l’état actuel de la situation, l’Espace “Suzanne & Louis Borel” demeure indisponible jusqu’au 22 juin prochain, date à laquelle le 1er Ministre devrait avoir annoncé les mesures de l’étape 3 du déconfinement. 

Tous les lundis, place de la Mairie. Horaires d’été : à partir de 14h45.

°°°°°°°°°°°°°

Tiffaine, avec son camion pizza “CHEZ TIFF“, modifie son jour de passage à BEAUVOISIN. Désormais, ce sera :

TOUS les Vendredis, à partir de 18 heures, Place de la Mairie. 

Prochain passage : vendredi 12 juin

°°°°°°°°°°°°°

Point “déconfinement” au 1er juin

Une étape importante a pu être franchie lundi 25 mai avec la  réunion du Conseil municipal au cours de laquelle les 11 conseillers présents, élus dès le 1er tour le 15 mars dernier, ont élu le maire et les 3 Adjoints. A l’unanimité, les élus m’ont fait l’honneur de me confier la responsabilité de Maire de Beauvoisin pour les 6 prochaines années. Je serai assisté dans cette fonction pour 3 Adjoints : Catherine MORIN, Bruno BLAIN et Jean-Jacques CORNAND, tous trois élus à l’unanimité.

Pour rappel, cette étape avait été retardée en raison de la pandémie et de l’instauration de l’état d’urgence sanitaire. Etape importante donc car l’équipe élue va pouvoir commencer à mettre en place le programme validé par les électeurs le 15 mars. Ce 25 mai marque le début de notre action au service de l’ensemble des habitants. “….agir pour le village et tous les habitants, c’est l’essence même de notre engagement et l’essentiel de ce qui nous réunit ce soir….”. Place aux décisions, à l’action, au travail avec toutes celles et ceux qui accepteront de se mobiliser avec nous, et apporter imagination, créativité, audace. Aucun ne sera de trop pour faire prévaloir l’interêt général. 

Plusieurs décisions importantes ont d’ores et déjà été votées le 25 mai. A titre d’exemple, citons la création des 6 Commissions, la création des 6 postes de Référents-Vices présidents élus et la confirmation que ces 6 commissions (extra-municipales) sont ouvertes aux non élus. 

Dans l’onglet “Mairie”, vous pouvez visualiser le compte-rendu de ce Conseil, ainsi que l’ensemble des délibérations votées. La réunion publique envisagée fin avril destinée à recueillir les candidatures dans les commissions ainsi que les candidatures de chaque référent par hameau est repoussée à fin septembre. Dans cette attente, il a été décidé de diffuser les appels à candidatures dans le prochain bulletin municipal à paraître courant juin.  

prolonge ses vacances d’une semaine : retour à Beauvoisin LUNDI 8 JUIN à partir de 16 Heures, place de la Mairie. 

Point “déconfinement” au 18 Mai

Le décret publié au Journal officiel du 15 mai 2020 fixe la date d’entrée en fonction des conseils municipaux élus au complet lors du premier tour des municipales au 18 mai. La première réunion du conseil municipal doit se tenir entre 5 et 10 jours après leur date d’installation, soit entre le 23 et le 28 mai. Au cours de cette réunion, le maire et ses adjoints sont élus.  

L’ordonnance du 13 mai 2020, quant à elle, vise à adapter le fonctionnement des institutions locales et l’exercice des compétences des collectivités territoriales et des établissements publics locaux à la prolongation de l’état d’urgence sanitaire dans le cadre de l’épidémie de covid-19.

La première réunion du Conseil municipal aura lieu : 

Lundi 25 Mai à 18 h 30 – Espace Suzane & Louis Borel”

Ce Conseil municipal se tiendra en présence du public limité à 10 personnes, dans le respect des “mesures barrières”.

°°°°°°°°°°°°°

est en vacances. Reprise de la vente de ses délicieux produits : Lundi 1 juin, à partir de 16 heures, place de la Mairie.

Jeudi 21 mai, à partir de 17 heures et jusqu’à 21 heures, place de la Mairie, Tiphaine dans son camion “CHEZ TIFF” propose ses pizzas à emporter. Il est recommandé de téléphoner pour votre commande : 06 58 94 60 96

Point “déconfinement” au 13 Mai

Comment va se passer l’installation des conseils municipaux, entre le 23 et le 28 mai

La date tant attendue est tombée hier, vers 15 heures, sous la forme d’une réponse du Premier ministre à la question d’une députée : les conseils municipaux élus au complet le 15 mars vont pouvoir s’installer, et procéder à l’élection du maire et des adjoints, entre le 23 mai et le 28 mai. Une ordonnance, présentée ce matin en Conseil des ministres et que Maire info a pu consulter, fixe un certain nombre de règles.

Le calendrier

Cela fait deux bonnes semaines que quelques indices laissaient penser que le gouvernement allait accélérer les choses en la matière, comme le Premier ministre avait commencé à le laisser entendre le 29 avril. Cette fois, les choses sont officielles : le gouvernement a bien transmis au Parlement, hier, son rapport sur l’installation des conseils municipaux élus et dans la foulée, lors de la séance de questions au gouvernement, Édouard Philippe a donné tous les éléments de calendrier. Attention, toutes les dispositions dont il est question ici ne concernent, uniquement, que les communes où le conseil municipal a été élu au complet le 15 mars – elles sont 30 139.
Première étape : le décret fixant la date de prise de fonctions des conseillers municipaux élus le 15 mars. Il sera publié vendredi 15 mai au Journal officiel. Mais il n’y aura pas de surprise ni de scoop dans ce décret : l’entrée en fonction des conseillers municipaux sera fixée au lundi 18 mai.
À partir de là, il n’y a plus qu’à dérouler le calendrier prévu par la loi du 23 mars 2020 : « La première réunion du conseil municipal se tient de plein droit au plus tôt cinq jours et au plus tard dix jours après cette entrée en fonction. » Soit entre le samedi 23 mai et le jeudi 28 mai. « Au plus tard le 28 mai, a insisté hier le Premier ministre devant l’Assemblée nationale, 30 000 des 35 000 communes du pays auront un conseil municipal installé et un maire élu. »

Réunion possible « y compris en dehors de la commune »

La note du Conseil scientifique, désormais publiée sur le site du ministère de la Santé donne un certain nombre de préconisations pour que ces réunions se tiennent dans les meilleures conditions de sécurité sanitaire possibles. Plusieurs de ces recommandations ont été retenues par le gouvernement.
Premièrement, le lieu de la réunion devra permettre que les élus disposent chacun de 4 m² d’espace. Si cela s’avérait impossible dans la salle habituellement dédiée au conseil municipal, le gouvernement autorise, dans son ordonnance, que la réunion puisse se tenir « en tout lieu, y compris en dehors de la commune ». Si le conseil ne se déroule pas en mairie, le préfet devra être informé du lieu choisi. 

Publicité des débats

On sait que la réglementation actuelle, pendant l’état d’urgence, interdit les réunions de plus de 10 personnes, mais elle prévoit des dérogations pour le cas de réunions « indispensables à la continuité de la vie de la nation ». 
Le caractère public de la première réunion du conseil municipal sera satisfait si les débats sont retransmis en direct de manière électronique. Si cela n’est pas possible, le maire pourra décider que la réunion se tiendra « avec un nombre limité de personnes présentes », compte tenu des règles de distanciation physique, ou à huis-clos.

Ces modalités (retransmission en vidéo, public limité ou huis-clos) devront figurer dans la convocation.

Rappelons encore une fois, en revanche, que cette réunion d’installation ne peut en aucun cas se tenir par vidéo-conférence : les réunions qui impliquent un vote à bulletins secrets doivent obligatoirement se tenir en « présentiel ».

Quorum et procurations

Afin de pouvoir limiter le nombre d’élus participant à ce premier conseil municipal, l’ordonnance confirme que chaque élu pourra détenir deux pouvoirs (procurations) au lieu d’un, et l’abaissement du quorum, pour que la réunion puisse valablement se tenir, au tiers des membres (au lieu de la moitié). 
Mais attention : pour l’élection du maire et des adjoints, ce quorum est apprécié en fonction du nombre « des seuls conseillers présents ». Les élus représentés par procuration ne compteront donc pas pour apprécier le quorum. 

Règles sanitaires

Enfin, le conseil scientifique a préconisé le respect de nombreuses règles de sécurité sanitaire : outre la distance de sécurité, le port du masque pour tous les conseillers est « recommandé ». Le conseil scientifique demande que les élus « se lavent les mains avec une solution hydroalcoolique avant de remplir le bulletin de vote » et utilisent « un stylo personnel ». Ils préconisent également que « une seule personne (soit) en charge de la manipulation des bulletins au moment du dépouillement ». 
Dans son rapport d’hier, le gouvernement rappelle qu’il « appartiendra à chaque commune de mettre en œuvre ces règles ». Elles ne sont pas évoquées dans l’ordonnance.

EPCI où tous les conseils municipaux sont complets : au plus tard le 8 juin

Selon le rapport du gouvernement, hier, 154 EPCI ont vu l’ensemble des communes qui les composent élire un conseil municipal au complet le 15 mars. Ces 154 EPCI pourront donc, dans la foulée, installer leur conseil communautaire. La loi du 23 mars donne une date butoir : cette première réunion devra se tenir « au plus tard trois semaines » après la date d’entrée en fonction des conseillers municipaux, soit le lundi 8 juin au plus tard.

Le deuxième tour toujours en suspens

Il restera donc à régler la question de quelque 5 000 communes – y compris celles de moins de 1 000 habitants – où un deuxième tour s’avère nécessaire. La question n’est toujours pas réglée, et nécessitera une loi, mais l’hypothèse d’une organisation du second tour dès le mois de juin semble refaire surface. Rappelons que cela changerait beaucoup de choses : en l’état actuel du droit (tel que l’a énoncé le Conseil d’État), un deuxième tour « seul » ne pourrait être organisé que jusqu’en juin. S’il devait avoir lieu à la rentrée, il faudrait, selon le Conseil d’État, tout reprendre à zéro et rejouer également le premier tour. 
Un deuxième avis du Conseil scientifique sur ce sujet devra être rendu d’ici le 23 mai, à partir duquel le gouvernement tranchera. Plusieurs déclarations ministérielles laissent entendre que l’idée d’un deuxième tour dès juin n’est nullement abandonnée. Sébastien Lecornu, interrogé ce matin sur Europe 1, a confirmé que cette hypothèse est bien « toujours sur la table ».
Maire info reviendra naturellement plus précisément, dans son édition de demain, sur le contenu précis de l’ordonnance.

Point “confinement” au 12 Mai

Depuis le 11 mai s’est ouverte la première étape du déconfinement qui permet une reprise progressive de l’économie. Le confinement est terminé, au moins pour l’instant. Il aura duré 55 jours. 

Cela dit, les précautions restent de mises : le virus n’étant pas vaincu, le risque d’une seconde vague de contaminations demeure bien réel. Notre département est passé en zone verte, certes. Cependant, il est plus que prudent de continuer à respecter les gestes barrières jusqu’à présent mis en oeuvre ainsi que d’autres règles plus strictes comme l’interdiction de se rassembler à plus de 10 personnes et de se déplacer à plus de 100 kms de son domicile.

Les rendez-vous de la semaine à Beauvoisin :

La distribution des masques fournis par la Région Auvergne Rhône-Alpes a débuté dès mardi par la mise à disposition de ceux-ci dans chacune des boîtes à lettres du village.  

Nous rappelons que la mairie propose à celles et ceux qui le souhaitent, les masques réalisés par les volontaires bénévoles du village au sein de l’Ateliercouture (Mercredi 13 mai, à partir de 14h30) à l’Espace Borel. Nous remercions chacun-e d’entre vous qui vous êtes inscrits dans cette action solidaire et d’avoir mis votre savoir-faire et votre expérience au bénéfice de la collectivité. 

Les masques sont à retirer aux jours et horaires d’ouverture de la Mairie.

Jeudi 14 mai, à partir de 17 heures et jusqu’à 21 heures, place de la Mairie, Tiphaine dans son camion “CHEZ TIFF” propose ses pizzas à emporter. Il est recommandé de téléphoner pour votre commande : 06 58 94 60 96

“L’épicerie Fine de Caroline” est en vacances. Reprise de la vente de ses délicieux produits : Lundi 2 juin, à partir de 16 heures, place de la Mairie.

Installation des conseils municipaux : décision imminente

On devrait savoir très vite, à présent, la date à partir de laquelle le gouvernement va autoriser l’installation des conseils municipaux élus au complet le 15 mars. L’avis du Conseil scientifique a été rendu le 8 mai et, d’après nos informations, le rapport au Parlement élaboré par le gouvernement sur la base de cet avis devrait être rendu aujourd’hui. 
 

Dans l’attente du rapport

Dans 30 000 communes, des élus attendent depuis deux mois de pouvoir, enfin, installer leur conseil municipal et élire leur maire. Cette situation devrait rapidement prendre fin. 
Rappelons que l’installation normale des conseils municipaux a été interdite par le gouvernement dès le début de l’épidémie, et que la loi du 23 mars 2020 avait fixé les règles en la matière : « au plus tard » le 23 mai, le gouvernement doit rendre un rapport au Parlement, en se fondant sur l’analyse du Conseil scientifique, sur trois points : l’élection du maire et des adjoints dans les communes où le conseil municipal a été élu au complet dès le 15 mars ; les réunions des conseils communautaires ; l’organisation du second tour. 
Mais la semaine dernière, le Premier ministre a rappelé que la loi n’obligeait nullement le gouvernement à demander un seul rapport sur ces trois points, et qu’il avait donc, lundi 4 mai, saisi le Conseil scientifique pour avoir son avis sur les questions spécifiques de l’installation des conseils municipaux et communautaires. 
Le Conseil scientifique a rendu son avis vendredi 8 mai.Les scientifiques ne se prononcent pas directement sur l’opportunité d’installer les conseils municipaux, ce qui est une décision politique, mais listent les « précautions très strictes » à prendre lors de ces installations. Ils préconisent l’usage d’une salle permettant à chaque conseiller de disposer d’au moins 4 m², le huis-clos, le port obligatoire de masques, l’usage d’un stylo personnel pour procéder au vote, l’utilisation de procurations pour les élus appartenant à des catégories à risque, la limitation de l’ordre du jour de la réunion à la seule élection du maire, pour en limiter la durée. « Une seule personne doit être en charge de la manipulation des bulletins au moment du dépouillement et du comptage des votes », préconisent les experts.
Tous les outils juridiques et réglementaires existent pour procéder selon ces règles : dans les différents textes (lois, ordonnances) pris depuis le début de la crise, il a été acté que le quorum passe de la moitié à un tiers des membres ; et que le nombre de procurations possibles passe d’une à deux par élu. 
Rappelons, à toute fins utiles, qu’il est impossible d’organiser cette réunion en visio-conférence : dès qu’un vote à bulletins secrets est nécessaire – ce qui est le cas pour l’élection du maire et des adjoints – une réunion en « présentiel » est obligatoire.

Et maintenant ?

Que va-t-il se passer à partir du moment où le rapport sera rendu – probablement dans les prochaines heures donc ? Le gouvernement pourra alors prendre un décret, dont la publication marquera le « top départ » de la procédure : ce décret fixera la date de prise de fonction des nouveaux conseillers municipaux. Dès lors, les conseils municipaux devront être installés « au plus tôt cinq jours et au plus tard dix jours après cette entrée en fonction ».
Des réponses plus précises sur le calendrier devraient arriver demain, à l’occasion du Conseil des ministres. Avec également des réponses, dans une ordonnance spécifique qui devrait être présentée demain, à certaines questions importantes. Par exemple, celle des procurations et du quorum : le nouveau quorum d’un tiers des membres du conseil (au lieu de la moitié) s’entend-il au regard des membres présents, ou des membres représentés ? Cela changera significativement le nombre minimum d’élus qui devront être physiquement présents lors de l’installation du conseil municipal. Le gouvernement semble s’orienter vers la première solution (quorum calculé sur les membres présents et non représentés). Confirmation dès demain. 

Point confinement au 4 Mai

Le gouvernement a présenté samedi, lors du Conseil des ministres, le projet de loi « prorogeant l’état d’urgence sanitaire et complétant ses dispositions ». Ce texte va être débattu au Sénat dès ce soir, et fait déjà l’objet de nombreux amendements. Ce projet qui proroge l’état d’urgence jusqu’au 23 juillet va faire l’objet de plusieurs amendements. 

Les questions fondamentales posées par amendements
Déposé au Sénat dès samedi, pour un examen ce soir, le texte fait déjà l’objet de près de 170 amendements. Certains concernent directement les collectivités et touchent aux sujets les plus brûlants du moment – réouverture des écoles, responsabilité pénale des maires, installation des conseils municipaux….. Dès cette semaine et les semaines suivantes, plusieurs éléments vont évoluer.  

Les rendez-vous de la semaine à Beauvoisin :

Lundi, à partir de 16 heures, place de la Mairie : “L’épicerie Fine de Caroline”. 

Mercredi, à partir de 14h30, l’atelier couture “Masques” poursuit le travail de confection commencé la semaine dernière, toujours dans le respect des les règles de distanciation, port du masque, lavage des mains, désinfection du matériel….. Cela se passe à l’Espace “Suzanne et Louis Borel”.

Pour rappel, cette initiative bénéficie de l’autorisation de la Sous-Préfecture de Nyons. 

Jeudi, à partir de 17 heures, place de la Mairie, “CHEZ TIFF” avec ses pizzas à emporter. Il est recommandé de téléphoner pour votre commande : 06 58 94 60 96

Vendredi 8 mai à 10 heures, commémoration du 75ème anniversaire de la capitulation sans condition des armées nazies, au monument aux morts de la commune.

Cette manifestation autorisée par la Préfecture se déroulera dans le respect des règles de distanciation, limitée à 10 personnes.

PRENEZ SOIN DE VOUS, DE VOS PROCHES.

 

Point confinement au 24 Avril

Nous sommes toutes et tous confrontés à cette épidémie du COVID-19 qui générère une situation de crise sanitaire et sociétale grave sans précédent. Celle-ci bouleverse nos administrations, nos organisations, nos fonctionnements classiques et traditionnels.

Dans ce contexte, il est important de demeurer attentifs, vigilants et responsables devant une situation ou les paramètres et les enjeux évoluent au terme de chaque journée. Pour sa part, la mairie reste mobilisée et poursuit ses activités en situation confinée. Nous vous souhaitons courage, rigueur, solidarité. 

Guinguette :

Avancement des travaux après échange avec Bernard Zambeaux : Les travaux ont été stoppés durant 15 jours environ à partir du 15 mars avec une reprise limitée à 2 entreprises depuis. Ceux-ci devraient progressivement reprendre fin avril avec une réception de travaux envisagée sous toute réserve pour le 29 juin, soit un mois de retard par rapport au planning initial.

Le nouveau planning devrait être confirmé début mai par les entreprises.

Masques : dans l’attente de recevoir les masques promis par la Région Rhône-Alpes, la mairie ouvre un :

ATELIER COUTURE

INITIATIVE AUTORISÉE ET SOUTENUE PAR LA SOUS PRÉFECTURE DE NYONS

A partir de Mercredi 29 avril à 14h30 – “Espace Suzanne & Louis Borel”

Merci aux volontaires désirant participer ou passer un peu de temps pour la communauté, de venir avec le matériel de couture : tissu, fils, ciseaux, machine à coudre….. En raison du confinement, nous respecterons les règles de distanciation, port du masque, lavage des mains, désinfection du matériel….. 

Les commerces Ambulants :

Lundi à partir de 16 heures : “L’Epicerie Fine de Caroline” 

Jeudi à partir de 17 heures : “CHEZ TIFF” avec ses pizzas à emporter. Il est recommandé de téléphoner pour votre commande : 06 58 94 60 96

Ré-Ouverture progressive des déchetteries pour particuliers et professionnels :

informations disponibles dans l’onglet “Infos Pratiques” ci-contre.

PRENEZ SOIN DE VOUS, DE VOTRE FAMILLE ET DE VOTRE SANTE.

Point confinement au 17 Avril

Comme vous le savez, le Président de la République a prolongé d’un mois le confinement. Celui-ci nous est imposé jusqu’au 11 mai.  L’après demeure incertain tant les inquiètudes, les colères, les doutes, les questions, les conséquences….. persistent et s’expriment. Dans ce contexte sans précédent, l’écoute, l’attention, la bienveillance, l’entraide….. lient chacun des citoyens que nous sommes. Une solidarité s’est mise en place, elle se poursuit et s’amplifie. Elle contribue à rendre notre quotidien moins pénible ou plus supportable.   

La période de crise que nous traversons aujourd’hui nous rappelle que dans ces moments, un des enjeux majeurs de l’équipe municipale est de tenir informés les habitants des actions qui sont mises en œuvre sur la commune.

En complément des informations municipales disponibles sur le site (www.beauvoisin-drome.fr), la mairie est heureuse de vous proposer de télécharger l’application mobile PanneauPocket, l’outil parfait vous permettant d’être informés en temps réel, où que vous soyez.  

Pour chacun-ne d’entre vous, c’est application est gratuite, avec protection de la vie privée, sans création de compte individuel et d’une utilisation simple et intuitive. 

————————————-

La Mairie fermée au public assure les permanences téléphoniques  lundi de 10h à 12h et de 14h à 16h30, mercredi de 12h30 à 16h30, vendredi de 12h30 à 14h30 – tél : 04 75 28 02 71. Contacts aussi par mail (mairiebeauvoisin@gmail.com) ou par courrier.

Plusieurs rendez-vous vous sont proposés durant la semaine du 20 au 26 avril :

Lundi 20 avril : PERMANENCE MÉDICALE TÉLÉPHONIQUE EN MAIRIE

(04 75 28 02 71)  DE 14H30 À 16H30 ASSURÉE PAR LE DOCTEUR JEAN DAGRON

A partir de 16 heures, place de la mairie : « L’épicerie fine de Caroline ». Pour de plus amples informations sur la nature des produits proposés, vous pouvez consulter dès maintenant son site www.lepiceriefinedecaroline.com

Le respect des gestes barrières demeurent la règle. 

Pour rappel, vous pouvez également passer des commandes à “La Ferme” qui assure aussi les livraisons de pain (Délices Buxoises) et viande (Boucherie de Buis) – Tél : 06 09 49 61 13

 

Jeudi 23 avril : A partir de 17 heures, place de la mairie, jusqu’à 20 heures : Thiphaine DAVID, dans son camion pizza, vous proposera ses pizzas à emporter, élaborées avec des produits locaux et français.

———————————

iode de crise sanitaire où le confinement s’impose à chacun-ne d’entre nous, la Préfecture nous demande de rappeler un certains nombre de règles à respecter :

Déplacements pour les vacances de Pâques

Même si les vacances de Pâques commencent ce week-end, les règles en matière de déplacement restent en vigueur. Seuls ceux prévus par l’article 3 du décret du 23 mars 2020, à titre dérogatoire, peuvent être effectués. En conséquence, il n’est pas possible de quitter son domicile pour se rendre sur un lieu de vacance.

Les forces de l’ordre ont été sensibilisées sur le sujet et procéderont à de fréquents contrôles.

Publication de locations saisonnières pour les fêtes pascales
Il est rappelé que les déplacements ne sont autorisés, à titre dérogatoire, que pour réaliser des activités bien précises, définies par décret (travail, achats de première nécessité, santé…). Les locations saisonnières destinées à passer des week-end en famille, ou servant de lieu de villégiature, ne sont pas autorisées.

Rappel sur les déménagements
Les déménagements restent possibles s’ils ne peuvent pas être reportés, par exemple si le préavis a été déjà posé et que le bail arrive à sa fin. Mais, il convient de veiller au respecter des gestes barrières. Le particulier qui déménage doit également se munir d’une attestation sur l’honneur, qu’il doit rédiger, expliquant qu’il se déplace pour le motif d’un déménagement, dont il précise la date ainsi que les deux adresses de départ et de destination.

A l’adresse des arboriculteurs

Déclaration gel 2019déclaration de calamité agricole 

Suite à l’épisode de gel de 2019 sur les Baronnies, une campagne de déclaration de calamité a été mise en place pour les arboriculteurs du territoire qui auraient été touchés. La date limite de dépôt des dossiers est fixée au 14 avril 2020.

MODALITES sur le site de la mairie :www.beauvoisin-drome.fr

onglet mairie – rubrique services et démarches administratives

Gel 2020 : la mairie a écrit au Mr le Préfet de la Drôme sur la situation de calamité agricole, abricots et autres productions agricoles. Par courrier du 2 avril, la Communauté de Communes des Baronnies en Drôme Provençale a également saisi des autorités du Département. 

Epicererie ambulante : en raison des fêtes de Pâques, pas de passage de 

« L’épicerie fine de Caroline ». Prochain passage à Beauvoisin,

lundi 20 avril à partir de 16 heures, place de la mairie. 

Pour de plus amples informations sur la nature des produits proposés, vous pouvez consulter dès maintenant soit son site www.lepiceriefinedecaroline.com ou sa page facebook @lepiceriefinedecarolin

 

Épicerie ambulante à Beauvoisin

(31 mars 2020)

Le respect du confinement est notre règle de conduite en ce moment difficile d’épidémie. Dans ce contexte hors norme ou la mobilité de chacun d’entre nous est strictement subordonnée à des motifs très précis, les déplacements sont très fortement réduits. Une solidarité active s’est mise en place dans l’ensemble des hameaux du village. 

Dans la continuité des actions citoyennes mises en œuvre, la mairie propose, à partir de lundi 6 avril, un service de vente ambulante de produits alimentaires. Ce service est assuré par Caroline qui exerce déjà un commerce ambulant « l’épicerie fine de Caroline » dans plusieurs communes des environs, dont Propiac. Pour de plus amples informations sur la nature des produits proposés, vous pouvez consulter dès maintenant soit son site www.lepiceriefinedecaroline.com ou sa page facebook @lepiceriefinedecaroline.

Quelques éléments pratiques:

Respect des gestes barrières

Lieu : place de la Mairie

Horaire : 16 heures.

Paiement : chèque ou espèces

Recommandations : pour l’achat de pain ou de certains fruits comme les fraises par exemple, il est préférable de téléphoner pour passer commande (informations sur site ci-dessus).

Nous vous remercions dès à présent de votre accueil. Poursuivons nos actions solidaires. Prenez soin de vous.

PRENEZ SOIN DE VOUS

(30 mars 2020)

Le respect du confinement est essentiel pour tous les habitants de notre commune, pour nos voisins, pour nos amis, pour nos proches.

Nous devons continuer à respecter les règles du confinement. Toute entorse anéantirait tous les efforts entrepris par les autres et par chacun-e d’entre nous.

Gardons le contact par téléphone ou via les différents supports de messagerie, continuons à faire preuve de solidarité. 

(28/29 mars 2020)

En ces heures de peurs individuelles et/ou de lucidité collective, l’écoute, l’attention, la bienveillance, l’entraide….. lient chacun des citoyens que nous sommes. C’est la solidarité. 

La Mairie fermée au public assure les permanences téléphoniques  lundi de 10h à 12h et de 14h à 16h30, mercredi de 12h30 à 16h30, vendredi de 12h30 à 14h30 – tél : 04 75 28 02 71. Contacts aussi par mail (mairiebeauvoisin@gmail.com) ou par courrier.

Rappels :

  1. OUVERTURE D’UNE PERMANENCE MÉDICALE TÉLÉPHONIQUE EN MAIRIE (04 75 28 02 71) TOUS LES LUNDI À PARTIR DU 30 MARS DE 14H30 À 16H30 ASSURÉE PAR LE DOCTEUR JEAN DAGRON.
  2. ENTRETIENS TELEPHONIQUES ASSURES par Céline Millet : (06 40 91 49 31) pour celles et ceux qui souhaitent une aide, un soutien dans la gestion du stress, des émotions…. au moyen des fleurs de Bach.

(27 mars 2020)

D’autres citoyens du village se sont portés volontaires pour venir en aide, à tous les habitants-tes qui le souhaitent :

Jean-Claude ARDISSON : 06 50 02 58 38

Céline MILLET : 06 40 91 49 31

Céline propose d’apporter un soutien à celles et ceux qui en auraient besoin, au moyen des fleurs de Bach. Certes, elles ne sont d’aucune utilité pour prévenir ou soigner le virus, mais elles peuvent contribuer à la gestion de ses émotions, à prendre du recul, à rester plus serein et à vous rassurer. Céline est à votre disposition à partir de lundi, par entretien téléphonique uniquement (portable ci-dessus).

Des informations importantes venant de la Préfecture de la Drôme sont accessibles en cliquant sur « ACTUALITES ». (Fiche Réflexes Covid-19 – Arrêté temporaire emploi du feu).

(26 mars 2020)

Les initiatives citoyennes se poursuivent dans le village :

OUVERTURE D’UNE PERMANENCE MÉDICALE TÉLÉPHONIQUE EN MAIRIE (04 75 28 02 71) TOUS LES LUNDI À PARTIR DU 30 MARS DE 14H30 À 16H30 ASSURÉE PAR LE DOCTEUR JEAN DAGRON

En complément des initiatives privées mises en pratiques pour l’achat des courses, vous pouvez faire appel à :

BRUNO BLAIN : 06 76 98 05 39

JEAN-JACQUES CORNAND : 06 86 89 67 94

CHANTAL DUMAS : 06 75 85 27 96

LAURENCE MARCHAL : 06 32 13 49 69

ALAIN NOUVEL : 04 75 27 49 70

Une habitante du village peut mettre à disposition sa maison (inoccupée) pour une quinzaine de jours pour aider des soignants. Si vous connaissez quelqu’un qui en aurait besoin, contez un élu ou la mairie. 

 Infos pratiques : l’attestion de déplacement à été modifiée.

   Dorénavant il faudra présentercelles-ci :(attestation)

 

PRENEZ SOIN DE VOUS

(23 mars 2020)

Dans le temps suspendu et le combat quotidien pour éviter que ne se propage à vitesse folle ce maudit virus qui s’infiltre partout avec la même arrogance, la Mairie a fermé ses portes au public, pour une durée indéterminée, le 18 mars dernier.

Derrière la porte en apparence fermée, la continuité de l’action publique se poursuit. La mairie s’est dotée de l’équipement informatique nécessaire pour permettre le travail à domicile. Ceci permet à notre secrétaire de pouvoir assurer la gestion de nos activités sous forme de télétravail dans le respect du confinement qui s’impose à toutes et tous.

En accord avec mes collègues maires de Propiac et de Bénivay Ollon, notre agent communal demeure confiné à son domicile.

Pour ma part, lorsque je ne suis pas confiné à la maison, je me confine à la mairie pour répondre aux mails et au téléphone. Durant cette période, nous restons à votre disposition pour toutes questions utiles.

Comme exigé par les mesures de crise, nous vous remercions de privilégier le courriel ou le téléphone pour les échanges.

En ces périodes difficiles et sans précédent, il serait peut-être judicieux d’éviter aux personnes les plus fragiles et les plus âgées de descendre trop souvent au Buis.

La mairie de Beauvoisin rappelle que des initiatives privées ont permis à des offres solidaires de voir le jour, par exemple :

le magasin « La Ferme » qui propose des livraisons à domicile tous les jeudi, en association avec la boucherie des Baronnies et la boulangerie « Les Délices buxoises ». Il suffit pour cela de passer commande au 06 09 49 61 13,

Taxis Ambulance des Baronnies qui étend son service GRATUIT de livraisons à domicile de courses alimentaires ou médicamenteuses aux villages voisins. Ils proposent de vous livrer entre 10h-12h et 14h-16h comme suivant :

Lundi : Buis

Mardi : Plaisians / Eygaliers

Mercredi : Mollans / Mérindol / Pierrelongue / La Penne

Jeudi : St Auban sur O. / St Euphémie / Vercoiran

Vendredi : Benivay / Beauvoisin / Propiac / La Savoillane / Buis.

Le principe est simple : vous appelez U Express (04.75.28.16.54) pour passer commande, vous nous appelez pour aller la chercher et nous vous la livrerons dans les créneaux cités ci-dessus et nous rapporterons votre paiement (de préférence en chèque) au magasin.

Toute demande devra être faite, au plus tard, la veille avant 18h au 04.75.28.08.20.

Nous encourageons tous les gestes qui peuvent freiner la propagation du virus et applaudissons à des initiatives citoyennes de portage de courses qui ont déjà dû s’organiser spontanément entre voisins dans les hameaux.

Si la mairie peut en quoi que ce soit les soutenir ou les aider, dans le plus strict respect des contraintes et recommandations sanitaires bien évidemment, n’hésitez pas à écrire à mairiebeauvoisin@gmail.com.

Nous souhaitons à chacun un confinement le plus supportable possible.

PROTEGEZ VOUS, PROTEGEONS NOUS