Bienvenue sur le site de Beauvoisin.

Edito

Maire4

Le Mot du Maire 

A chacune et chacun d’entre vous, je présente mes meilleurs vœux de santé, de réussite et de bonheur pour l’année nouvelle qui commence.

Cette année qui commence débute dans un contexte bien particulier. Du fait de la mobilisation des gilets jaunes ou de la multiplication des mouvements sociaux ou citoyens, voici venu le temps du « grand débat national » qui se tiendra dès le début de l’année, et pour une période de trois mois. Et l’Exécutif veut faire des maires « les interlocuteurs naturels des citoyens », ceux qui « portent la République sur le terrain », ces maires qui, pendant 18 mois, ont été superbement ignorés !

Si l’Association des Maires de France a officiellement réagi favorablement à la demande en précisant que les maires sont « disponibles et peuvent faciliter le dialogue », il paraît évident que le fil est distendu plus nettement entre l’Etat et les élus locaux. L’AMF estime d’ailleurs que les maires « prennent leur part depuis longtemps » dans le dialogue avec les Français, une façon de rappeler, en creux, que l’Exécutif découvre ce rôle. Les maires ne sont pas disposés à jouer les faire-valoir d’un débat qui semble tenir d’une opération de communication. D’ailleurs, l’Exécutif a d’ores et déjà exclu un changement de politique à l’issue du grand débat.

L’Association des Maires de France rappelle qu’elle « a fait part de longue date de ses réserves sur les décisions telles que la diminution des APL, la diminution drastique des emplois aidés, l’affaiblissement du rôle de la commune » ou bien encore « le retrait des Services de l’Etat ». Même son de cloche du côté de l’Association des Maires Ruraux de France (AMRF), dont les membres sont les premiers concernés par la crise sociale qui touche les territoires.

Je pense qu’il faudra bien plus qu’un grand débat national pour remédier à cette crise profonde.

Lannée 2019, c’est aussi la dernière année complète du mandat municipal débuté en 2014.

Cette année sera consacrée à clôturer le dossier « Assainissement » achevé et à poursuivre les projets engagés durant cette mandature.

Assainissement : attente des décomptes généraux définitifs pour le lot réseaux, solde des opérations comptables et transmission des arrêtés financiers à tous les financeurs : Etat, Département, Agence de l’Eau préalable au versement du solde des subventions.

Attention, obligation de raccordement : raccorder sa maison au réseau de tout-à-l’égout destiné à recevoir les eaux usées est une démarche obligatoire pour tout propriétaire. Celle-ci doit être effectuée dans les 2 ans qui suivent la mise en service du réseau de collecte. Les dates de mises en service des stations étant les 1er juillet 2017 pour « la Retrache », 1er septembre 2017 pour « Jonchiers » et 1er janvier 2018 pour « les « Granges, les raccordements devront être respectivement réalisés pour les 1er juillet 2019, 1er septembre 2019 et 1er janvier 2020.

Enfouissement des lignes électriques et téléphones « Jonchiers » : Le Syndicat de Distribution Electrique de la Drôme (SDED) qui pilote l’opération pour la collectivité a achevé la faisabilité et termine la finalisation des coûts. Ce projet demandé en 2014, financé à hauteur de 80% par le SDED et 50% par Orange, devrait pouvoir débuter au cours du second semestre. Il sera inscrit au budget Investissement de 2019.

Extension-rénovation guinguette : Les dossiers de demandes de subventions ont été déposés auprès du Département et de la Région. Cette opération sera elle aussi inscrite au budget Investissement. En cas d’acceptation de nos demandes, les travaux pourront débuter après l’été.

Nous allons donc faire en sorte que l’année 2019 soit une bonne année.