Bienvenue sur le site de Beauvoisin.

Edito

Maire4

Le Mot du Maire

Budget, assainissement, travaux

L’arrêté des comptes de fonctionnement et d’investissement du budget 2016, présenté et voté au Conseil municipal du 22 mars se traduit par des résultats positifs (25 457 € en fonctionnement et 723 388 € en investissement). L’importance du résultat en investissement s’explique par 2 éléments :

  1. Le versement d’une partie des différentes subventions obtenues.

  2. Des dépenses non comptabilisées en fin d’année du fait du démarrage des travaux d’implantation des réseaux et des stations d’épuration à la fin du dernier trimestre 2016.

Ces résultats ont été comptabilisés dans le budget 2017. Ce budget se traduit par des charges de fonctionnement comparables à celles de l’an dernier, et par des dépenses d’investissement affectées essentiellement au paiement des travaux d’assainissement.

En l’absence d’informations fiscales non encore transmises par les Service de l’Etat aux communes, nous n’avons pas été en mesure de délibérer sur l’augmentation ou non des taxes locales. Cette décision est reportée au Conseil municipal du mois d’avril.

Dans le courant du mois d’avril devrait être connu le montant de la subvention 2017 versée au titre de la Dotation d’Equipement des Territoires Ruraux (DETR). Cette participation s’ajoutera aux subventions déjà accordées ce qui financera les travaux d’assainissement de la dernière tranche (Bâtie-Brusset-Granges).

Avec l’accord de Madame l’Inspectrice des Finances publiques de Buis-les-Baronnies, il a été convenu de faire un point des réalisations budgétaires de la commune après les vacances d’été, pour envisager et décider des modalités de financement des dépenses restantes à la charge de la commune.

Les travaux sur les réseaux « Jonchiers-Brunots-Gour » sont quasiment achevés (reste la partie du hameau « Jonchiers » planifiée à partir de septembre prochain). Les travaux sur les 2 stations d’épuration sont en voie d’achèvement. Les travaux sur les réseaux « Retrache » viennent de débuter fin mars

Mise en place des instances de gouvernance de la nouvelle Communauté de Communes.

Depuis le 1er janvier, l’Institution intercommunale s’est constituée avec les élections du Comité Exécutif, du Bureau et des 13 Commissions thématiques. Des décisions ont été prises en matière d’administration pour permettre le fonctionnement de la nouvelle intercommunalité.

Par exemple, la mise en place des Comités territoriaux présenté pour garantir la prise en compte des spécificités et des besoins du territoire. L’étendue du territoire de la communauté de communes (67 communes sur 1150 km2), la volonté de garantir un lien fort entre les communes et l’intercommunalité, de définir et de mettre en oeuvre un projet au plus proche des besoins du territoire, ont conduit le Président à proposer la mise en place de Comités territoriaux au sein de la CC-BDP.

De mon point de vue, cette organisation est importante dans la mesure où elle permet d’évoquer la problématique de la préservation et du développement de la commune. Ceci interroge sur la place des services publics, le renouvellement de la démocratie, l’égalité de territoires, la place et la prise en compte des besoins des communes rurales au sein de communautés élargies……

L’intercommunalité doit rester un outil, un moyen « au service de » volontaire et cohérente.